compazine pas cher france canada resultat

Les gouttes nasales ou les vaporisateurs nasaux qui contiennent une solution saline normale (une solution d’eau salée à faible concentration) peuvent être utilisés pour amollir le mucus contenu dans le nez et aider votre enfant à mieux respirer. N’utilisez pas de gouttes nasales ou de vaporisateurs nasaux qui contiennent des médicaments. N’utilisez pas de gouttes nasales hypertoniques (3% ou plus) sans en parler à votre médecin.

Les analgésiques et les médicaments pour soulager la fièvre

Les principaux médicaments pour soulager la douleur (les analgésiques) en vente libre sont l’acide acétylsalicylique (ASA), l’acétaminophène et l’ibuprofène. Les produits qui renferment de l’acide acétylsalicylique (comme l’aspirine) ne devraient pas être administrés aux enfants et aux adolescents pour soigner la fièvre causée par le rhume, la varicelle ou la grippe, car ils peuvent provoquer le syndrome de Reye, une maladie qui peut entraîner des lésions au cerveau et au foie.

Pour calmer la fièvre et la douleur légère à modérée chez les enfants, il faut utiliser de l’acétaminophène ou de l’ibuprofène. On trouve de l’acétaminophène dans des produits comme Tylenol, Tempra, Panadol et d’autres. L’ibuprofène se trouve dans des produits comme Advil ou Motrin. Ces produits sont offerts sous forme de gouttes pour les nourrissons, de liquide pour les tout-petits et de comprimés à croquer pour les enfants plus âgés.

L’ibuprofène devrait être administré seulement si l’enfant boit raisonnablement bien. N’en donnez pas à un bébé de moins de 6 mois avant d’en parler à votre médecin. N’utilisez pas d’ibuprofène ou d’acétaminophène avec un autre analgésique ou un autre médicament pour calmer la fièvre, à moins que votre médecin vous le recommande. Certains médicaments contre le rhume renferment ces produits en plus d’autres médicaments.

Assurez-vous de lire attentivement l’étiquette pour savoir ce que contient le produit, afin de ne pas administrer à votre enfant une double dose du même médicament. Chaque médicament renferme une dose différente d’acétaminophène, par exemple. D’ordinaire, ces médicaments sont sécuritaires et contribuent à soulager la douleur et la fièvre. Toutefois, il peut être nuisible de prendre un médicament en trop grande quantité ou d’utiliser un médicament pendant une longue période.

Il n’est pas toujours nécessaire d’administrer des médicaments à l’enfant pour abaisser sa fièvre. Communiquez avec votre médecin si votre bébé (de moins de 6 mois) fait de la fièvre.

Pour en savoir plus sur le moyen et le moment de traiter la fièvre, lisez le document d’information sur la fièvre et la prise de la température.

« Naturel » ne veut pas toujours dire sécuritaire. Certaines substances peuvent être nuisibles si vous en prenez une trop grande quantité, tandis que d’autres provoquent des effets secondaires ou des réactions allergiques.

Ce n’est pas parce qu’un produit est sécuritaire pour les adultes qu’il l’est pour les enfants. Les enfants sont encore en train de grandir et de se développer, et leur corps peut réagir différemment de celui des adultes à un produit ou à un médicament.

achat diltiazem 2%diamache

achat en ligne compazine achat

Le rhume a beau être bénin, ses symptômes sont plutôt pénibles et durent tout de même une semaine à dix jours. En général, c'est le nez qui se manifeste en premier: il picote, les éternuements se succèdent et les yeux larmoient, puis le nez se met à couler, il rougit et les muqueuses nasales s'irritent. De claire au départ, la rhinorrhée (écoulement nasal) peut devenir jaunâtre, puis épaisse, vaguement purulente. La gorge est plus ou moins enflammée, vous toussez, vous êtes courbaturé, "mal fichu" et vous vous sentez un peu fiévreux, fatigué. Bref, tout va mal.

Quand l'infection se cantonne au nez et à la gorge, c'est un rhume (ou une rhinite ), dû le plus souvent à un rhinovirus. Si elle est plus généralisée, avec maux de tête, courbatures, fièvre, on parle plutôt d'état grippal. Dans ce cas, le virus grippal en cause est un adénovirus ou le virus respiratoire syncytial. La "vrai grippe" est due à un groupe de virus contre lesquels on peut se faire vacciner tous les ans

Quand faut-il consulter?

En cas de persistances des symptômes

En cas de fièvre prolongée, d'altération de l'état général, de douleurs dans l'oreille, de gêne respiratoire.

Pour soigner rapidement votre rhume, votre pharmacien sera souvent amené à vous proposer un traitement oral (comprimés, gélules, sachets. ) et local dans le but de diminuer les symptômes: l'écoulement, le mal de tête, la fièvre.

des médicaments à base de vasoconstricteurs comme la pseudo-éphédrine pour décongestionner le nez ( Sudafed, Dolirhume, Dolirhume Pro, Actifed Rhume, Actifed Jour&Nuit, Rhinadvil, Nurofen Rhume, Rhinureflex )

des antihistaminiques: Comme la chlorphéniramine ex: Humex lib. ou la phéniramine Fervex …, pour diminuer les écoulements

des antalgiques: le paracétamol ou l’ ibuprofène pour la fièvre et/ou la douleur

de la vitamine C ou d’autres immunostimulants comme l’ échinacéa ou l’extrait de pépins de pamplemousse: contre la fatigue ou en prévention du rhume en aidant vos défenses immunitaires

vente lynoral en tunisie

achat compazine en ligne en france

Le moyen le plus efficace de prévenir la tachycardie est de réduire les risques de développer une maladie cardiaque. Si vous avez déjà une maladie cardiaque, il est préférable de bien la surveiller et de suivre votre traitement à la lettre afin de réduire tout risque de tachycardie.

Afin de pouvoir traiter et d’éliminer les facteurs de risque qui peuvent entraîner une maladie cardiaque, il est essentiel de prendre les mesures suivantes:

Faites des exercices physiques et adoptez une alimentation saine

Pour votre cœur, faites des exercices réguliers et adoptez une alimentation faible en matière grasse et riche en fruits et légumes.

Etre en surpoids augmente le risque de développer une maladie cardiaque.

Contrôlez votre tension artérielle et votre cholestérol

Adoptez un style de vie saine et ne prenez que des médicaments prescrits par votre médecin pour l’hypertension artérielle et le niveau de cholestérol élevé.

Si vous buvez de l'alcool, consommez-en avec modération. Pour certaines affections, il est recommandé d’éviter complètement l'alcool. Demandez à votre médecin afin d’obtenir des conseils spécifiques concernant votre état de santé. Si vous ne pouvez pas contrôler votre consommation d'alcool, demandez conseil à votre médecin à propos d'un programme de désintoxication alcoolique.

Ne consommez pas de stimulants, tels que la cocaïne. Demandez conseil votre médecin à propos d'un programme approprié pour vous aider à arrêter.

Utilisez les médicaments en vente libre avec prudence

Certains médicaments contre le rhume ou la toux contiennent des stimulants qui peuvent déclencher une accélération du rythme cardiaque. Demandez à votre médecin quels médicaments vous devez éviter.

Si vous consommez des boissons contenant de la caféine, faites-le avec modération.

Évitez le stress inutile et apprenez des techniques pour gérer votre stress d'une manière saine.

Effectuez régulièrement des bilans de santé

Faites régulièrement des examens physiques et signalez tout symptôme à votre médecin.

Si vous avez déjà une maladie cardiaque, il existe des mesures que vous devez prendre afin de réduire les risques de développer une tachycardie ou une arythmie:

Assurez-vous d’avoir bien compris votre programme de traitement, et prenez tous les médicaments prescrits par votre médecin.

Si vos symptômes changent, s'aggravent ou si vous développez de nouveaux symptômes, parlez-en immédiatement à votre médecin.

Les informations données sur ce site ne sauraient engager l’auteur et ne sont données qu’à titre informatif. Aussi, consultez un professionnel de la santé pour toute question concernant la tachycardie.

Votre expérience sur la tachycardie peut être intéressante pour les autres. Pensez-y!

achat compazine paris

L’infection est caractérisée par la survenue brutale de fièvre, de maux de tête et de douleurs musculaires, souvent associées à une toux. La plupart des patients guérissent sans nécessiter de soins particuliers, mais des formes graves sont également décrites, notamment chez les personnes à risque (notamment plus de 65 ans, femmes enceintes, malades chroniques, personnes immunodéprimés, obèses morbides).

La maladie est contagieuse entre les personnes. Le virus se transmet soit directement par les gouttelettes de salive et les postillons émis notamment lors de la toux, l’éternuement et la parole, soit par les mains, soit indirectement par les objets contaminés.

Pour éviter la transmission, les mesures d’hygiène « de base » sont recommandées au quotidien, notamment le lavage régulier des mains avec du savon ou une solution hydro-alcoolique et l’utilisation de mouchoirs à usage unique. Il convient également de nettoyer régulièrement les locaux. Enfin, il est recommandé de limiter le contact avec des malades et d’éviter de serrer la main.

La vaccination annuelle est recommandée par l’Organisation mondiale de la Santé et les autorités sanitaires françaises notamment chez les personnes à risque, le personnel soignant, les personnes séjournant dans un établissement de soins de suite ou dans un établissement médico-social d’hébergement, et les parents de jeunes enfants à risque. Elle nécessite un délai de deux semaines environ pour être efficace. Il s’agit dans tous les cas d’une décision individuelle qui repose sur une prescription médicale.

En cas de symptômes, il convient de consulter rapidement un médecin. Sauf formes graves, les malades peuvent être pris en charge à domicile, afin de limiter la propagation du virus. Il existe également des antiviraux spécifiques destinés à réduire la sévérité et la durée de la maladie et à limiter la survenue de complications. Pour être efficaces, ils doivent être pris précocement, dans les 48 premières heures après le début des symptômes. Ils peuvent également être indiqués de façon préventive chez les personnes à risque ayant eu un contact avec des malades. Là encore, leur prescription relève d’une prescription médicale individuelle. Enfin, le port d’un masque chirurgical, disponible en pharmacie, est recommandé pour limiter le risque de transmission du virus à son entourage.

L’éventuel envoi de vaccins, de masques ou de traitements antiviraux depuis la France vers les Postes intègre deux notions: (i) le bien-fondé de pouvoir mobiliser ces stocks rapidement du fait de leur efficacité lorsqu’ils sont utilisés en amont ou dans les premiers jours d’une infection et (ii) leur éventuelle indisponibilité sur place. L’approvisionnement local est à privilégier dès lors que la filière pharmaceutique est sécurisée et pérenne. Le Département remercie les Postes de lui faire savoir si des difficultés d’approvisionnement sont décelées sur place, afin de discuter la mise à disposition de stocks depuis la France.

Enfin, face à la survenue de quelques cas de grippe saisonnière dans un établissement recevant du public, la fermeture de l’emprise ne doit pas être automatique. La question pourrait se poser en cas d’épidémie d’envergure, en lien avec les autorités sanitaires locales et mondiales, notamment l’Organisation mondiale de la Santé. Le niveau de préoccupation de la communauté française sur place pourra également être pris en considération.

En 2009, parmi les virus grippaux A(H1N1), une nouvelle souche grippale a été décrite. Elle a successivement été appelée grippe porcine, puis grippe mexicaine, puis swine, puis H1N1variant puis finalement A(H1N1)pdm09. Ce virus s’est rapidement répandu dans le monde et a été initialement considéré comme étant à potentiel pandémique majeur. Depuis, il s’est installé parmi les virus grippaux saisonniers et a remplacé les autres virus A(H1N1) circulants avant 2009. A ce jour, le virus A(H1N1)pdm09 n’est plus considéré comme un virus à potentiel pandémique majeur: il fait maintenant partie des virus grippaux saisonniers. Il circule dans le monde entier depuis 2009 et est couvert par le vaccin antigrippal annuel.

Concernant les grippes saisonnières, les recommandations suivantes pourraient être diffusées à la communauté française:
De manière générale, il est conseillé de suivre des mesures d’hygiène classiques pour limiter les risques de transmission:

  • se laver les mains régulièrement avec de l’eau savonneuse ou avec des solutions hydro-alcooliques;
  • utiliser des mouchoirs à usage unique pour éternuer, tousser et se moucher et les jeter dans des poubelles fermées;
  • éviter de se toucher le nez, la bouche ou les yeux;
  • éviter dans la mesure du possible le contact avec des personnes malades sans protection adaptée;
  • éviter les lieux très fréquentés;
  • nettoyer régulièrement les locaux et les surfaces qui ont pu être contaminées.

Il est également recommandé de consulter un médecin afin de discuter la mise à jour de la vaccination antigrippale, notamment chez les personnes à risque (notamment plus de 65 ans, femmes enceintes, malades chroniques, personnes immunodéprimés et obèses morbides).

En cas de symptômes:

  • consulter rapidement un médecin pour discuter l’indication d’un médicament antiviral;
  • porter un masque chirurgical pour éviter de contaminer ses proches;
  • limiter les contacts avec d’autres personnes;
  • sauf forme grave, rester si possible à domicile.

En dehors des virus grippaux saisonniers, d’autres types de virus grippaux peuvent infecter les Hommes. Il s’agit de virus circulant chez les animaux, notamment les oiseaux et les volailles, d’où le nom de Grippe aviaire. Cette infection est provoquée par des virus grippaux de type A, et en particulier les sous-types H5, H7 et H9.

La grippe aviaire peut toucher presque toutes les espèces d’oiseaux, sauvages ou domestiques. Elle est généralement asymptomatique chez les oiseaux sauvages, mais peut devenir fortement contagieuse et entraîner une mortalité extrêmement élevée dans les élevages industriels de poulets et de dindes. Elle peut également infecter d’autres espèces animales comme le porc et d’autres mammifères, ils sont alors le plus souvent asymptomatiques.

achat compazine en ligne ei8htball

Les fruits et légumes sont nécessaires au bien-être du corps – ils fournissent entre autres les vitamines et minéraux qui sont indispensables pour le système immunitaire.

  • Faites régulièrement des exercices physiques en plein air:

Maintenez votre corps et votre esprit en pleine forme en faisant de l’exercice en plein air. Vous diminuez ainsi les hormones de stress, entre autres responsables de l’affaiblissement du système immunitaire.

  • Prenez du temps pour vous relaxer:

Qu’importe la manière, que ce soit avec la méditation, un sauna, un livre ou un film, se relaxer régulièrement est un must. Se déstressez allège le corps et préserve le système immunitaire.

  • Enfuyez-vous sous les draps ou affalez-vous dans un fauteuil:

Le corps a souvent besoin de quelques jours de repos pour guérir d’un rhume et retrouver la santé.

  • Essayez d’éviter les contacts avec les virus:

Lorsque vous avez un rhume votre système immunitaire est déjà affaibli. Il est donc aussi important d’éviter le plus possible de nouveaux virus, par exemple en utilisant des mouchoirs en papier, en vous lavant souvent les mains et en évitant le contact avec des grands groupes de personnes dans des endroits fermés.

  • Buvez beaucoup de boissons chaudes:

En cas de mal de gorge, le thé à la sauge et le jus de citron chaud aident à soulager la douleur. En absorbant plus de liquides, vous aidez également l’évacuation des mucosités provenant des voies respiratoires.

  • Arrêtez de faire du sport pendant quelque temps:

Même les sportifs les plus enthousiastes doivent arrêter leur entrainement pendant un rhume. Une charge supplémentaire du corps ralentit la guérison et peut causer de graves affections intercurrentes.

Combien de fois par an en moyenne une personne attrape-t-elle un rhume?

Un adulte attrape en moyenne un rhume jusqu’à 3 fois par an. Les enfants peuvent même en attraper jusqu’à 10 par an.

Pourquoi est-on plus souvent enrhumé en hiver qu’en été?

Il n’y a pas plus de virus de rhume en hiver qu’en été. S’il fait froid dehors, vous aurez cependant plus de risque d’attraper un rhume car vous êtes plus souvent dans un endroit fermé et mal aéré, et vous avez déjà souvent une résistance affaiblie.

acheter du ralista pas cher en france

achat compazine paris

Mais également pour d'autres types d'infections, comme une synovite:

Il s'agit d'une maladie particulièrement courante génèrée par l'adaptation du dispositif immunitaire à l'environnement rempli de germes et virus. Transmise par voie aérienne, on ne la trouve pas avant 6 mois car les anticorps maternels défendent toujours l'enfant après sa naissance. Écoulements nasaux, fièvre, inflammation des tympans marquent la crise typique de cette pathologie qui guérit spontanément en moins d'une semaine. Une laryngite striduleuse apparaît quelquefois. Des formes chroniques ou une surinfection peuvent compliquer cette pathologie.

Dans la forme la plus courante le traitement est symptomatique et consiste en une bonne hydratation de l'enfant, et une désobstruction du rhinopharynx régulière (mouchage et lavage nasal). Une fièvre élevée peut nécessiter l'administration d'antipyrétique. En cas de surinfection bactérienne, on utilisera des antibiotiques. La prévention des récidives de la forme chronique peut se faire avec des immunostimulants, une oligothérapie ou des cures thermales. Dans la forme chronique, l'ablation des végétations peut être indiquée.

mon lapin est malade je ne peu pas l'enmenner cher le veto que doi je faire?aiider moi please

Dejà kes sont ses symtomes exacts?
Pense kun simple rhume chez le lapin peut se transformer en pneumonie et par la suite la mort.
Alors ne lesigne pas sur le véto et fonce pour un meilleur diagnostic.
Fais toi avancer l'argent et puis surtout fonce.
Cela se soigne très bien mais il faut que cela soit pris a tps sinon cela sera trop tard pour toi et pour lui surtout.

Votre navigateur ne peut pas afficher ce tag vidéo.

Je sais.
enfaite les symptome exacte son. les yeux qui coule (morve) et riien d'autre. ill mange et bois.c'est ma mere qui ne veu pas qu'on aille cher le veto même si je la supplie elle ne m'i enverra pas c'est pour sa que je vous demande le remede mircle j'aiime trop mon lapinou pour qu'il meurt. je ne sai plus coi faire le medecin prescri coi enfaite.

Re
J'ai disscuter avec un veto il me dit de lui metttre de la pomade merci de votre aide a tous je vous tien au courant si il va bien ou mal apres sa:p

Non
non je lui ai dit les symptome je lui ai di que ses yeux coulais il ma dit coi faire et de le tenir au courant ce n'est pas bien.

.
celui ci c'est mon oncle ne fait et je pense qu'il s'y connais. c'est un tre bon veto et je ne peu pas telephoner a d'autre je n'en connai pas

compazine pas cher france canada resultat

Outre essoufflement, d'autres symptômes du lymphome de Hodgkin sont: Enflure des ganglions lymphatiques, enflure des ganglions lymphatiques, ganglions lymphatiques enflés dans l' anglais, absence de douleur, récurrente fièvre inexpliquée, Pel- Ebstein fièvre, des symptômes semblables à ceux de la grippe, sueurs nocturnes et 19 autres symptômes.

La maladie de Graves est une maladie qui peut se produire essoufflement.

Outre essoufflement, d'autres symptômes de la maladie de Graves sont: Absence de symptômes, dépense énergétique accrue, la perte de poids, augmentation de l'appétit, rythme cardiaque rapide, palpitations, hypertension, tremblements et 24 autres symptômes.

La maladie de Lyme est une condition qui peut conduire à essoufflement.

Outre essoufflement, d'autres symptômes de la maladie de Lyme sont: éruption, érythème migrant, des symptômes semblables à ceux de la grippe, fièvre, frissons, malaise, enflure des ganglions lymphatiques, mal de tête et 37 autres symptômes.

Le rhume des foins est un état qui peut entraîner essoufflement entre leurs symptômes.

Outre essoufflement, d'autres symptômes du rhume des foins sont: éternuements, nez qui coule, nez bouché, tousser, nez qui coule, brûlure aux yeux, nez qui démange, démangeaisons de la gorge et 9 autres symptômes.

La scoliose est l'une des raisons qui peuvent causer essoufflement

Outre essoufflement, d'autres symptômes de la scoliose sont: épaules inégales, une lame d'épaule plus important que l'autre, taille inégale, dévers, une jambe plus longue que l' autre, mal au dos, perte des réflexes.

Le SIDA est une maladie qui peut se produire essoufflement.

Outre essoufflement, d'autres symptômes du SIDA sont: Absence de symptômes, des symptômes semblables à ceux de la grippe, fièvre, mal de tête, fatigue, enflure des ganglions lymphatiques, absence de symptômes, enflure des ganglions lymphatiques et 69 autres symptômes.

A travers les liens suivants, vous pouvez accéder aux pages qui contiennent une liste de maladies qui peuvent provoquer des symptômes similaires à essoufflement:

La tachycardie est une accélération du rythme cardiaque. Un cœur adulte en bonne santé bat entre 60 et 100 fois par minute quand la personne est au repos. Pour une personne souffrant de tachycardie, le rythme dans les cavités supérieures ou inférieures, voire dans les deux, augmente de manière significative.

La fréquence cardiaque est contrôlée par des signaux électriques envoyés à travers les tissus cardiaques. La tachycardie survient quand une anomalie du cœur produit des signaux électriques plus rapides que la normale.

achat en ligne adalat retard des

achat compazine en ligne ei8htball

La fièvre, souvent ondulante dans les premiers jours, peut disparaître à la phase terminale.
La mort est précédée par l'apparition de tachypnée, hypotension, tachycardie et anurie. Les quelques données disponibles ne montrent pas d'atteinte pulmonaire expliquant la tachypnée, et la spoliation sanguine due aux hémorragies est toujours trop faible pour expliquer l'hypotension.

Le diagnostic est difficile car les symptômes précoses tels que les yeux rouges et des démangeaisons oculaires sont non spécifiques. Si quelqu'un montre les symptômes cités précédemment et que l'infection par le virus Ebola est suspectée, plusieurs tests de laboratoire doivent être faits (méthode ELISA, isolation du virus).
"Lhospitalisation avec mesures disolement approprié, y compris pendant le transport, simpose devant la suspicion clinique fièvre hémorragique virale: état fébrile récent rapidement accompagné dune éruption (4-5 ème jour) puis de signes hémorragiques superficiels et viscéraux (6-7 ème jour) prenant rapidement une allure épidémique de proche en proche dans la population. " (Protocole thérapeutique de prise en charge des victimes, fiche n° 6 "Agents des fièvres hémorragiques virales").

Le taux de létalité est situé entre 50 et 90 %. Le plus souvent, la mort est provoquée par une embolie cérébrale (coup de sang).

Il n'existe aucun traitement ni vaccin spécifiques. Il n'existe pas de sérothérapie.
Les cas graves sont placés en unité de soins intensifs: ces malades sont déshydratés et doivent être placés sous perfusion de réhydratation.
Le traitement a pour but de maintenir la fonction rénale et l'équilibre électrolytique et de combattre l'hémorragie et l'état de choc. Le remplacement des facteurs de coagulation et des plaquettes peut s'avérer utile.

Pour les patients qui survivent, la convalescence est accompagnée d'une asthénie intense et d'arthralgies souvent migrantes touchant les grosses articulations.

Les cas suspects doivent être isolés des autres malades et le personnel soignant doit opérer dans des conditions de haute sécurité. Le personnel hospitalier doit porter des blouses, des gants et des masques individuels. Les gants et les masques ne doivent pas être réutilisés moins d'avoir été désinfectés. Risque très important pour certains gestes tels que la pose d'une perfusion, la manipulation de sang et de sécrétions, de cathéters et de dispositifs d'aspiration, qui doivent s'effectuer dans des conditions de haute sécurité. Les morts doivent être rapidement enterrés ou incinérés.

Les virus comme Ebola existent depuis des millions d'années, bien avant l'apparition de l'homme. Ils ne peuvent pas vivre en milieu libre et ils ne sortent que rarement de leur réservoir, car ils n'ont pas la possibilité de coloniser aisément de nouvelles espèces d'hôtes.
La rencontre d'autres espèces est un accident qui n'entraîne pas, à terme, la pérennisation du virus dans une nouvelle espèce.
Les risques sont faibles pour la population humaine sauf là où coexistent une possibilité de contamination primaire, de mauvaises conditions d'hygiène et des structures sociales perturbées.

Bibliographie: articles scientifiques en ligne sur la fièvre Ebola (en anglais)
CDC, Centers for Disease Control and Prevention.
Voir le document

Informations générales

Ebola Virus Haemorrhagic Fever (en anglais/français)
1. L'infection: aspects cliniques, pathologie, taxonomie et morphologie du virus, diagnostic biologique, épidémiologie, programme de plasmaphérèse, problèmes et identification des besoins.
2. Autres fièvres hémorragiques. 3. Problèmes de santé publique. 4. Equipement de laboratoire. 5. Hospitalisation 6. transport et surveillance internationale.
Texte intégral des Proceedings of an International Colloquium on Ebola Virus Infection and Other Haemorrhagic Fevers held in Antwerp, Belgium, 6-8 December, 1977
Voir le document

Fièvre hémorragique virale
Le virus Ebola est l'un des virus les plus pathogènes que l'on connaisse, puisqu'il entraîne la mort chez 50 à 90 % des malades présentant des manifestations cliniques. Transmission, incubation, symptômes, diagnostic, traitement, isolement, contacts, histoire et prévalence, réservoir naturel.
Aide-Mémoire OMS N° 103 revisé décembre 2000.

Le virus Ebola
Les craintes d'extension en Afrique et hors d'Afrique, exprimées après l' épidémie de Kikwit (Zaïre), survenant quelques semaines après la sortie du film "Alerte" et du livre inspiré du même sujet sont-elles justifiées? Historique, mode de transmission et facteurs de risque, clinique, le virus et son réservoir, la clinique, le diagnostic, le traitement.
par Bernard LE GUENNO
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, n° 96/6, 1996, Institut de Veille Sanitaire
Voir le document

Information sur la maladie Fièvre hémorragique Ebola
Ce qu'il faut savoir avant de partir, profil de la maladie, transmission, répartition géographique, symptômes, traitement, prévention et précautions, des éléments à prendre en compte, avis.
Santé Canada - Direction Générale de la Santé de la population et de la Santé Publique, 18 janvier 2001.

achat compazine en ligne ei8htball

peut on acheter du compazine en pharmacie sans ordonnance

P A N I K bringt niemandem etwas und sonst heißt es immer DER STAAT MACHT MIT UNS WAS ER WILL
jetzt darf jeder selber entscheiden AUCH NICHT RICHTIG.
wenn sich jemand impfen will dann geht das auch zu gegebener zeit ebend
oder IMPFURLAUBER gestern das erste mal gehört
fahren halt in eine andere stadt und lassen sich da impfen

mein test war negativ und ich bin auch fast wieder vollständig genesen

@Alexander Telker: Den Ernst dieser Krankheit? Es ist ne Grippe, keine Pest. Das ist die eigentliche Verunsicherung der Bevölkerung.
Gibt ja auch die Theorie, dass sich die Spanische Grippe 1918 erst durch die Impfung so ausbreiten konnte. Man weiß es nicht. 😉

Ich denke es gibt viel mehr Fälle als bekannt.
Inkubationszeit 2 Tage. Genau und entgültig lässt sich das nicht feststellen.
Bei mit gings mit Halsschmerzen los in der Nacht, die bis zu den Ohren zogen und am nächsten Morgen Heiserkeit. Sonst nichts.
Gewöhnlich trinke ich dann viel Tee lutsche Salbeibonbons, und Aspirin hatte ich mal genommen.
Ich bin erst am 5.Tag danach zum Hausarzt, der hatte Urlaub, und die Halsschmezen waren nur noch schwach. Er meinte es ist eine leichte Erkältung. Ich bestand hartnäckig auf einen Test und siehe da, am nächsten Tag kam schon das positive Ergebnis.
Ich war paff, mein Arzt war paff. Gearbeitet habe ich diese Woche nicht. Freistellung vom Arbeitgeber.
Allerdings habe ich etwas Husten bekommen.
Ich fühle mich fit nach wie vor.

Kann ich jetzt noch jemanden anstecken?
Wie lange kann man denn jemanden anstecken?

Meinen Mann hatte ich jedenfalls nicht angesteckt, obwohl wir im gleichen Bett geschlafen haben. Sein Test, war allerdings ein Schnelltest, war negativ.

30 Jahr hat Schweinegrippe: Vor 5 Tagen einwandfrei im Test nachgewiesen. Krankheitsverlauf: Erste Nacht 40 Grad Fieber.Mit Medikament (Tamiflu) ging es dann langsam besser. Er wird erst nach sieben Tagen wieder völlig genesen sein. Ich habe (noch) keine Symptome, bin auch entsprechend vorsichtig (Hände waschen, desinfizieren, Mundschutz, Quarantäne für meinen Mann). Ich hab mich gegen die Impfung entschieden. Obwohl ich im Schweinegrippezentrum München wohne und täglich öffentliche Verkehrsmittel benutze, bin ich der Meinung, dass man mit entsprechenden Hygiene-Maßnahmen besser beraten ist.

Bei meiner 13-jährigen Tochter war das Testergebnis auch positiv. Da an einem Mittwoch alle Ärzte und auch das Gesundheitsamt ab 12.00 Uhr nicht mehr zu erreichen sind, weiß ich gar nicht, wie wir als Familienmitglieder reagieren sollen. Dürfen wir z.B. weiterhin Kontakt mit anderen Menschen haben? Quarantäne und Hygienemaßnahmen habe ich schon seit gestern eingeleitet.

So, ich habe sie gerade seit 4 Tagen. Der zweite Tag war der schlimmste, ca 40 Fieber und eine schreckliche Nacht. Der Rest geht so. Aber alles in allem nicht so schlimm, wie einem durch die Medien suggeriert wird. Aber auch kein Zuckerschlecken. Ich hab jedenfalls keinen Bock mehr drauf und werde mich nächstes mal Impfen lassen.

Es ist Freitag Abend und ich zeige Symptome die auf einen Schweinegrippenvirus hinweisen. Meine Frage:Kann ich bis Montag warten, oder müßte ich mich sofort behandeln lassen? Danke

Hallo ihr da draußen
wie immer, nehme wohl alles mit, was ich bekommen kann. Nur auf diese Schw. Grippe hätte ich wirklich gerne verzichtet. Leute, last euch impfen. Wollte ich auch letzte Woche, war aber kein Impfstoff da. Nun habe ich sie also bekommen. Am liebsten würde ich die Regierung verklagen. Unterlassene Hilfeleistung, Freiheitsberaubung und grob fahrlässige Körperverletzung.
Es war so heftig, dachte den letzten Mittwoch überlebe ich nicht. Wenn du nach fast jedem Atemzug das Bedürfniss hast, dich übergeben zu müssen, der Hals derart schmerzt und bei jedem Hustenanfall glaubst, du hustest dir die Atemwege Stückchenweise mit raus, Du willst das nicht haben, und erleben. Wünsche allen gute Besserung um nicht zu sagen, bessere Besserung.
Es güßt euch Herbert

Meiner Meinung nach wird das ganze trotzdem ziemlich überbewertet.
Ich bin zurzeit Refrendar an einer Schule mit 1500 Schülern und lasse mich keinesfalls impfen.
Zwei Freunde von mir hatten die Schweinegrippe bereits aus Lorett mitgebracht.. bei ihnen scheint es jedenfalls nicht so schlimm gewesen, wie anscheindend bei manch anderem hier.

Die Schweinegrippe käme mir momentan sogar gerade recht, da ich bald Prüfungszeit habe 😀