vente entocort chine

On dit des pratiques sexuelles qui favorisent la transmission du VIH, notamment la pénétration vaginale et anale sans condom, qu’elles sont à risque élevé. Les activités sexuelles à risque élevé incluent les relations avec pénétration vaginale ou anale:

  • sans condom, ou
  • sans traitement efficace par médicaments anti-VIH pour réduire la quantité de VIH dans le sang de la personne séropositive jusqu'à un niveau indétectable afin qu'elle soit incapable de transmettre le virus, ou
  • sans l'usage de certains médicaments anti-VIH pour protéger la personne séronégative contre le VIH (traitement couramment appelé PrEP ou prophylaxie pré-exposition)

D’autres pratiques, comme le sexe oral, sont à faible risque, ce qui veut dire que les risques de transmission sont beaucoup moins élevés que lors d’une pénétration anale ou vaginale non protégée. Les baisers, les caresses, la masturbation mutuelle et les massages ne représentent, quant à eux, aucun risque pour la transmission du VIH.

Le VIH peut également être transmis si vous partagez des seringues ou tout autre matériel pour vous injecter de l’héroïne, du crack, des stéroïdes ou des hormones.

Il est important que vous preniez conscience des risques et des moyens de les minimiser afin de ne pas transmettre le VIH à vos partenaires sexuels ou aux personnes avec qui vous partagez des drogues. Il est aussi important que vous vous protégiez contre la réinfection par le VIH parce que cela pourrait causer davantage de dommages à votre système immunitaire ou vous exposer à une souche du VIH résistante à certains médicaments anti-VIH (consultez le chapitre 10, Les traitements).

Pour savoir si vous avez été infecté par le VIH, vous devez passer un test sanguin appelé test de dépistage des anticorps anti-VIH (test du VIH dans le langage courant).

Lorsqu’il est infecté par le VIH, le corps réagit en produisant des anticorps. C’est la présence de ces anticorps dans votre sang que le test de dépistage du VIH sert à détecter. Lors d'un test du VIH standard, on insère une aiguille dans une veine de votre bras afin de prélever un échantillon de sang qui est ensuite analysé dans un laboratoire. Le résultat revient généralement deux semaines plus tard à l'endroit où vous avez passé le test.

Des tests de dépistage rapides sont maintenant disponibles dans certaines régions du pays. Grâce à eux, la durée totale du processus, y compris la prise de sang par piqûre du doigt et le counseling pré- et post-test, est d’environ 20 minutes. Le résultat obtenu est très fiable.

Puisque le test du VIH détecte les anticorps et non le virus lui-même, il faut attendre que votre corps ait produit des anticorps avant de passer le test.

La période entre le moment où vous avez été infecté par le VIH et celui où les anticorps font leur apparition dans votre sang est appelé « période fenêtre ». Durant la période fenêtre, le test du VIH peut donner un résultat négatif même si vous êtes réellement infecté par le virus.

vente sinequan en espagne

vente entocort medication adhd

1. Les similarités et points communs entre la grippe et le rhume

  • La grippe et le rhume sont tous deux causés par un virus.
  • La grippe et le rhume peuvent prendre jusqu’à une semaine, et parfois jusqu’à deux semaines avant de quitter votre organisme.
  • La grippe et le rhume sont facilement transmissibles d’une personne à une autre.
  • La grippe et le rhume causent également des symptômes similaires, notamment la congestion nasale, la toux, les maux de gorge et la fièvre.

2. Les principales distinctions entre le rhume et la grippe

  • La grippe hypothèque vous empêche de fonctionner
  • La grippe engendre des douleurs musculaires et un sentiment d’épuisement
  • La fièvre est plus importante dans le cas d’une grippe
  • La grippe engendre des frissons et une transpiration abondante
  • La grippe peut être accompagnée d’épisodes de vomissements et de diarrhée
  • Un rhume pour sa part sera accompagné de hausses de température mineures

Si vous demandez à un médecin quelle est la différence majeure entre la grippe et le rhume, ce dernier vous dira que celle-ci réside dans votre capacité à fonctionner alors que vous en souffrez. Faites-vous des efforts afin de continuer à respecter votre rythme normal, ou êtes-vous tout simplement incapable de fonctionner? « La plupart des gens qui ont un rhume vont travailler et peuvent s’occuper de leurs enfants, explique le Docteur Jonathan Kerr. Mais si vous souffrez de la grippe, c’est simple, vous ne pouvez rien faire. Vous ne pourrez pas vous rendre au travail et devrez demander de l’aide pour faire garder les enfants. Une vraie grippe vous cloue au lit: vous devez y rester pendant des jours sans bouger. De plus, tout votre corps est douloureux ».

  • Les symptômes de la grippe tendent à apparaître rapidement.
  • Les symptômes du rhume se manifestent progressivement.
  • La grippe est plus courante à l’hiver et au début du printemps.
  • Si vous tombez malade à d’autres moments de l’année, par exemple en été, vous souffrez probablement d’un rhume.
  • La grippe tend à se propager rapidement au sein d’une communauté. Ce qui signifie que vous aurez vraisemblablement entendu parler de vos amis, collègues et voisins également tombés malades.

4. Comment combattre et soigner le rhume ou la grippe?

Que vous soyez terrassé par une grippe ou aux prises avec un rhume, votre meilleure approche reste de reprendre des forces et de lutter contre les symptômes. Voici quelques conseils:

  • Faites le plein de repos et de fluides. Ce conseil est particulièrement important dans le cas d’une grippe qui pourrait vous faire perdre votre appétit, augmenter votre transpiration ou engendrer nausées et diarrhées.
  • Des analgésiques (notamment l’acétaminophène et l’ibuprofène) peuvent soulager vos douleurs musculaires.
  • Des médicaments contre le rhume atténueront l’écoulement nasal.
  • N’oubliez pas de laver fréquemment vos mains afin d’éviter d’infecter les autres.
  • Toussez dans le creux. de votre coude
  • Puisque les deux maladies sont causées par un virus, des antibiotiques ne serviront à rien, ceux-ci ne combattant que les bactéries.
  • Si vous êtes atteint d’une grippe, vous pouvez vous attendre à être complètement hors d’état de fonctionner pendant quelques jours.
  • Évitez les contacts avec les
  • Si par contre vous avez contracté un rhume, vous pourriez être tentée de poursuivre malgré tout vos activités au bureau. Mauvaise idée: vous ne ferez alors que propager le virus… ce que vos collègues risquent de ne pas apprécier.
  • Quant aux vertus curatives de la traditionnelle soupe au poulet, elles pourraient bien avoir des effets positifs sur les symptômes des deux maladies. En effet, la soupe au poulet serait dotée de propriétés anti-inflammatoires, en plus de pouvoir soulager temporairement la congestion nasale. « La soupe au poulet est fantastique parce qu’elle procure à la fois fluides et sel, ajoute le médecin. Mais elle est aussi fantastique, car elle implique qu’une autre personne prend soin de vous! »

Éternuements, mal de gorge, nez bouché…est-ce un rhume ou une grippe? Voici des indices pour vous aider à distinguer ces deux affections des voies respiratoires et des conseils pour soulager leurs symptômes.

Le rhume est une infection bénigne du nez et de la gorge. Il est causé par six différents types de virus, qui se déclinent en plus de 200 versions. Une fois infectés par le virus, les tissus tapissant l’intérieur de la bouche, de la gorge ou du nez se gonflent. Éternuements, maux de gorge, écoulement nasal et congestion nasale sont les symptômes caractéristiques du rhume.

La grippe, aussi appelée influenza, est une infection des voies respiratoires due à un virus. Elle survient normalement entre novembre et avril. Contagieuse comme le rhume, elle peut toucher jusqu’à 25 % de la population chaque année. Certains de ses symptômes, comme la toux, le mal de gorge et les éternuements, sont les mêmes que ceux du rhume.

  • Afin d’éviter la déshydratation et d’éclaircir vos sécrétions, buvez beaucoup de liquide et augmentez le taux d’humidité de votre chambre à l’aide d’un humidificateur à air froid.
  • Restez à la maison pour vous reposer et pour éviter de propager l’infection.
  • Pour soulager le mal de gorge, gargarisez-vous avec de l’eau salée (quatre fois par jour suffisent: 1/2 cuillère a thé de sel dans 250 ml d’eau) et sucez des bonbons sans sucre ou des cubes de glace.
  • Pour apaiser la toux sèche qui peut irriter votre gorge, prenez une tisane ou du bouillon de poulet.
  • Pour dégager le mucus de la poitrine, inhalez de la vapeur, chaude ou froide.
  • Pour dégager les voies nasales et les sinus, utilisez une solution saline.

La vaccination est le meilleur moyen de prévenir la grippe. Le vaccin, qui immunise contre le virus environ deux semaines après l’injection, a un taux d’efficacité de 80 % chez les enfants et les adultes en santé. Toutefois, il ne vous protège pas contre toutes les souches du virus, ni contre le rhume.

  • Restez à l’écart des personnes infectées.
  • Lavez-vous les mains avec de l’eau et du savon ou frictionnez-les avec un gel désinfectant à base d’alcool s’il n’est pas possible de vous laver les mains;
  • Évitez de toucher vos yeux, votre nez ou votre bouche avec les doigts: utilisez plutôt le dos de la main ou un mouchoir en papier.

cytotec retour de couche

vente libre entocort espagne

Des virus directement transmissibles à l’homme

Alors que l’on pensait jusqu’alors que le porc était un hôte intermédiaire obligatoire entre les oiseaux et l’homme, l’épisode de « la grippe du poulet » survenu à Hong-Kong en 1997 a montré que des virus aviaires pouvaient directement provoquer des cas humains de grippe, parfois sévères. Durant cette épidémie, 18 personnes ont été contaminées et 6 en sont décédées. En 2003, le même virus aviaire A(H5N1) a touché deux autres personnes et provoqué un décès, toujours à Hong Kong. Fin 2003 début 2004, ce virus a également provoqué une épizootie qui s’est rapidement propagée à plusieurs pays d’Asie. Il a ensuite gagné l’Europe en 2005 tandis que les premiers cas survenaient en Afrique début 2006, probablement transmis par des oiseaux migrateurs.

Des infections graves chez les volailles

La grippe aviaire, sous sa forme hautement pathogène, comme en 2003, se caractérise chez les volailles par l’apparition brutale d’une maladie grave et très transmissible, d’où les mesures drastiques d’abattage souvent préconisées. Le taux de mortalité peut avoisiner les 100 % en 48 heures. Le virus ne se contente pas d’affecter le seul système respiratoire et digestif, comme pour la forme bénigne: il envahit aussi de nombreux autres organes et tissus, et peut provoquer des hémorragies internes massives qui valent à la maladie le surnom d’« Ebola du poulet »

Côté humain, la contamination par le virus aviaire reste rare, et touche généralement des personnes ayant été en contact étroit avec de la volaille. La mortalité est néanmoins élevée. Au total, 650 cas et 386 décès ont été recensés dans 16 pays (chiffres du 24 janvier 2014 - source OMS), le pays le plus touché étant l’Indonésie avec 195 cas dont 163 décès. Aujourd’hui, le virus H5N1 ne fait pas l’objet d’une transmission interhumaine efficace. Mais la rencontre entre le virus aviaire et le virus humain est actuellement redoutée: elle pourrait conduire à des échanges génétiques entre les deux types de virus et déboucher sur un virus « mosaïque » susceptible de s’adapter plus facilement à l’homme. Un tel virus pourrait alors diffuser sur un mode épidémique, voire pandémique.

Principalement illustrée par la pandémie de grippe A(H1N1) survenue en 2009, la transmission de virus porcins à l’homme est un phénomène bien identifié. En revanche, il n’y a jusqu’à présent pas eu d’instauration d’une transmission interhumaine, exception faite pour la grippe A et pendant l’épisode de Fort Dix en 1976, qui a conduit les Etats-Unis à entreprendre une campagne de vaccination massive de la population.

Les porcs peuvent être infectés non seulement par des virus aviaires mais aussi par des virus humains. La composition génétique des virus porcins actuels est donc extrêmement diversifiée: elle peut comprendre à la fois des éléments de virus aviaires et humains. En présence de deux virus, l’un aviaire, l’autre humain, chez un même porc, un virus recombinant peut apparaître, contaminer les fermiers par voie respiratoire et, après quelques mutations, s’adapter à l’homme et se répandre dans la population. Les virus grippaux des oiseaux constituent donc un gisement de gènes viraux, et l’élevage conjoint du porc et du canard favorise le passage du virus de l’animal à l’homme.

Le Centre national de référence des virus Influenzae

L’Institut Pasteur abrite le Centre national de référence des virus Influenzae (CNR). Cette structure est chargée de la surveillance épidémiologique et virologique de la grippe en France. Le CNR est ainsi amené à traiter quelque 2000 à 3000 prélèvements ou souches virales chaque saison. Il doit notamment caractériser les virus grippaux pour suivre l’adéquation entre virus grippaux circulants et composition vaccinale et mettre en évidence l’émergence éventuelle de nouveaux variants à potentiel épidémique voire pandémique. Il suit également la sensibilité aux antiviraux des virus grippaux circulants.

Ce CNR est associé à l’unité de Génétique moléculaire des virus ARN, dirigée par Sylvie van der Werf, qui travaille sur les antiviraux (recherche de nouvelles molécules et étude des problèmes de résistance), sur la spécificité de l’hôte et sur la circulation des virus grippaux dans la faune aviaire.

La Cellule d’intervention biologique d’urgence

La Cellule d’intervention biologique d’urgence (Cibu) de l’Institut Pasteur est dirigée par Jean-Claude Manuguerra. La Cibu fonctionne 7j/7 et 24h/24, et a été créée fin 2002 à l’initiative de la Direction générale de la santé (DGS) et de l’Institut Pasteur. Elle est conçue pour réagir immédiatement en temps réel, en cas d’épidémie, pour détecter et identifier le plus rapidement possible le ou les agents pathogènes en cause. Le Centre national de référence des virus Influenzae et la Cibu font partie du Plan national de prévention et de lutte "Pandémie grippale".

Surveillance et Santé Publique: Centre national de référence des virus Influenzae dirigé par Sylvie Van Der Werf

auch bekannt als: Influenza

trockener Husten, Atemnot

Muskel-, Gelenk- oder Kopfschmerzen

Schmerzen bei Augenbewegungen, Augenbrennen, Lichtscheu (Photophobie)

Anschwellen der Halslymphknoten

Erkrankte sollten unbedingt einen Arzt kontaktieren bei

Verschlechterung des Allgemeinzustandes

acheter entocort en ligne sans ordonnance

Augmenter les défenses immunitaires de votre chat

Si votre chat a attrapé le coryza pensez surtout à augmenter ses défenses immunitaires avec des produits que je vous ai conseillés. Personnellement dans un premier temps je donne:

EPP (extrait de pépins de pamplemousse): antibiotique naturel, antimicrobien, antibactérien, fongicide ou de l’acérola (voir explication + posologie par ici).

échinacéa: stimule le système immunitaire, anti-inflammatoire respiratoire, antibiotique naturel, anti-infectieux. Commencez une cure dès les premiers signes du coryza et faites-le pendant pas plus que 3 semaines (voir explication + posologie par ici).

homéopathie:

Pyrogénium 9 Ch peut remplacer un antibiotique. Il est recommandé pour traiter les infections aiguës, les abcès, les bronchites. Il est également indiqué pour les processus suppuratifs.

Hépar sulfur 15 Ch est recommandé pour traiter les situations inflammatoires entre autres, localisées au niveau des muqueuses des voies respiratoires: enrouement, laryngites, rhinites, rhinopharyngites, inflammation des amygdales; au niveau des yeux: conjonctivites purulentes.

Vous donnez 5 granules 2 fois par jour. L’homéopathie est à acheter à la pharmacie et se donne à distance des autres produits.

Il est préférable de donner l’homéopathie en dehors des repas. Vous pouvez dissoudre les granules dans un petit peu d’eau et injecter directement dans la bouche du chat à l’aide d’une seringue sans aiguille. Si vous avez un chat qui ne veut absolument pas coopérer avec vous, mettez les granules fondues dans sa nourriture.

Vous pouvez faire à votre chat des inhalations aux huiles essentielles: eucalyptus radié, pin sylvestre, niaouli, lavande vraie, tea tree, ravintsara et tout cela en BIO.

Attention à ce que votre chat ne se brûle pas! vous pouvez mettre le chat dans une cage de transport, de laisser un bol avec des huiles essentielles (pas plus qu’une ou deux gouttes!) à l’extérieure de la cage et recouvrir l’ensemble d’une couverture ou d’un linge. Faites le deux, voir trois fois par jours environ 15 minutes pendant au moins une semaine. Surveillez votre chat pendant l’inhalation! S’il miaule trop ou se débat trop il se peut que ça soit trop fort pour lui! Les huiles essentielles sont très fortes et puissantes, il faut les utiliser avec une grande prudence!

Vous pouvez également lui administrer l’argent colloïdal ionisé à l’aide d’un Nébuliseur.

En cas de besoin vous pouvez nettoyer les yeux de votre chat avec une solution de nigari (chlorure de magnésium) ou de l’eau argileuse. Faites cela tout en douceur à l’aide d’une gaze stérile.

Commencez le traitement dès les premiers signes de coryza

L’idéal serait de commencer à traiter votre chat dès les premiers signes de coryza. Si après 3 jours vous ne voyez aucune amélioration avec les produits que je vous conseille et l’état de votre chat s’aggrave n’attendez pas à l’amener chez votre vétérinaire pour peut-être le mettre sous un antibiotique.

Ce traitement a bien marché sur mes chats, cependant je l’ai commencé dès les premiers signes de coryza. Dans le cas de mes chats ça a commencé par des éternuements répétitifs et fréquents et aussi un peu de larmoiements et un petit écoulement nasal clair (comme de l’eau).

N’oubliez pas: on ne vaccine jamais un chat malade!

Pour mon chat, j’ai commencé par des inhalations, mais j’ai arrêté rapidement, car je ne voyais aucune amélioration, et en plus, il détestait cela.
En revanche, j’ai fait un mix de vos recommandations et de ce que j’ai pu trouver d’autre sur internet:

– l’homéopathie que vous citez, ainsi que l’ EPP
– huile de foie de morue et foie de morue
– thon en boite avec son eau
– un peu d’argile dans son eau

Je suis bluffée du résultat.
Merci pour vos bons conseils.

achat en ligne entocort enema bag

Merci pour la version pdf, excellente idée! J’imprime et j’affiche dans ma classe. J’en donne aussi un exemplaire à l’infirmier.

Mal de tête et mal partout peuvent aussi être présents en cas de rhume.

Juste un petit mot pour dire que la “grippe d”homme” m’a faite mourir de rire! > Le Scrat | February 26, 2017 at 12:12 pm | Reply

Bonjour!! J ai pensé à vous en tombant sur unarticle concernant le paracetamol.
Malgré le fait que les auteurs donnentun look serieux et scientifique … bon j ai failli abandonner ma lecture au premier paragraphe (l efferalgan fait parti des medicaments contenant du paracetamol, deja ça part mal!).
Peut etre qu il pourravos inspirer 😉
Continuez votre blog et vos super articles.

Voici le titre d’un article lu sur le site « Le Figaro.fr »: « L’épidémie de grippe cet hiver a provoqué quelque 14 400 décès. » Dans l’article, on fait mention que le vaccin n’était pas trop efficace cette année. Est-ce le même vaccin au Canada?

En revanche, pas un mot sur les décès causés par le vaccin lui-même. Encore un complot de l’industrie pharmaceutique, j’imagine…

Depuis hier je morve h24 mais c’est transparent, ça serait dû à une allergie du coup? Et moi qui pensait n’en avoir aucune!

En fait non, la couleur du mucus (morve) est vraiment difficile à interpréter. La plupart du temps, c’est assez transparent, même quand on a le rhume. Quand c’est coloré, c’est que le mucus contient une concentration importante de globules blancs.

Globalement, le point à retenir est que le mucus coloré n’est pas typique dans les allergies. Mais du mucus transparent, c’est pas super informatif.

Merci pour la question et A+!

Pour le rhume tu dis qu’il faut bien s’hydrater…. alors l’eau peut bien guérir plein de maladie:O. Tu nous mentais depuis le début.

Hello.. instructif et drôle.. merci😆..

Sympa cette BD sur la grippe, j’ai bien ri 😉 Bravo pour le site 😉

rhume c’est une inflammation des fosses nasales ou rhinite par contre la grippe est une infection d’origine virale

annonce vente procardia tunisie

achat en ligne entocort enema bag

L'effet indésirable sollicité le plus fréquemment rapporté dans les 7 jours suivant l’injection de VAXIGRIP était la douleur au site d’injection, dans toutes les populations sauf chez les enfants âgés de 6 à 35 mois, chez qui l’irritabilité était la réaction le plus fréquemment rapportée.

L'effet indésirable systémique sollicité le plus souvent rapporté dans les 7 jours suivant l’injection de VAXIGRIP était les céphalées chez les adultes, les personnes âgées et les enfants âgés de 9 à 17 ans, ainsi que le malaise chez les enfants âgés de 3 à 8 ans.

Les effets indésirables sollicités étaient, de manière générale, moins fréquents chez les personnes âgées que chez les adultes.

2. Liste tabulée des effets indésirables

Les données ci-dessous résument la fréquence des effets indésirables enregistrés suivant la vaccination avec VAXIGRIP au cours d’essais cliniques et lors de la surveillance après commercialisation à travers le monde.

Les événements indésirables sont classés en fonction de leur fréquence selon la convention suivante:

Très fréquent (≥1/10);

Fréquent (≥1/100 à

Classe pharmacothérapeutique: vaccin contre la grippe (code ATC: J07BB02).

Une réponse immunitaire en anticorps est généralement induite dans les 2 à 3 semaines.

La durée de l’immunité post-vaccinale induite est variable mais elle est en général de 6 à 12 mois.

Durée de conservation: 1 an

A conserver au réfrigérateur (entre + 2 °C et + 8 °C). Ne pas congeler. Conserver la seringue dans l'emballage extérieur, à l'abri de la lumière.

achat en ligne entocort enema bag

  • Recette traditionnelle

Coupez une tranche épaisse d’oignon et plongez-la dans l’eau bouillante. Au bout de quelques minutes filtrez et buvez le liquide avant de vous coucher. Vous pouvez rajouter le jus d’un demi citron, une cuillère de miel, un bâton de cannelle et du thym (en huile essentielle ou en infusion). Se sont des antiseptiques naturels qui lutteront contre l’infection.

  • Huiles essentielles

La menthe poivrée est une alliée de choix. Elle sera particulièrement efficace en inhalation afin de fluidifier les sécrétions nasales et lutter contre l’infection.

  • Zinc et Vitamine C

Le Zinc et la Vitamine C permettent de réduire de nombreux symptômes du rhume s’ils sont consommés dans les 24h qui suivent le début de l’infection.

  • Produits de la ruche

Les produits de la ruche comme la propolis réduisent l’incidence des infections respiratoires aiguës.

Chez l’enfant de plus de trois ans le miel et la propolis sont associés à des plantes dans un sirop, pour dégager les voies respiratoires et renforcer les défenses.

Lorsque notre système immunitaire est affaibli, l’organisme aura du mal à lutter contre les infections. Il est primordial de le relancer, en préventif ou après un rhume afin d’éviter une récidive.

L’échinacée et les produits de la ruche comme la propolis sont efficaces. Une cure de probiotiques est également conseillée.

Ce qui commence comme un léger refroidissement hivernal peut rapidement se transformer en problème de sinus. Une telle sensation de pression dans la tête n'est vraiment pas agréable. Comment ce problème survient-il, à quoi le reconnaît-on et que peut-on faire pour y remédier?

Un problème de sinus ou de sinus frontaux commence bien souvent par les symptômes habituels d'un petit refroidissement hivernal:

  • nez qui coule
  • gorge sèche
  • accès d'éternuements
  • yeux larmoyants
  • tête lourde

Mais en cas de problème de sinus, d'autres symptômes apparaissent aussi après quelques jours:

effexor 150 mg street value

acheter entocort en ligne sans ordonnance

les femmes enceintes
les très jeunes enfants
les asthmatiques et les personnes atteintes de maladies pulmonaires chroniques (broncho-pneumopathie chronique obstructive ou mucoviscidose)
les personnes qui ont fait un infarctus ou qui sont suivies pour un angor instable
les personnes atteintes de diabète ou d’insuffisance rénale
les personnes immunodéprimées ou sous traitement immunosuppresseur (maladies auto-immunes, greffés…)

Quels sont les risques de la grippe?
La grippe en elle-même provoque une fatigue importante avec fièvre et toux, tous symptômes qui peuvent traîner pendant une quinzaine de jours et entraîner une fatigue résiduelle importante. En dehors de cela, il existe les risques de complications (Cf question suivante).

Quelles sont les complications possibles de la grippe?

la pneumonie bactérienne, c’est à dire la surinfection du poumon fragilisé par le virus. Elle survient surtout chez la personne âgée, diabétique, atteinte du sida ou bronchitique chronique. Elle touche 1% des personnes grippées, mais n’entraîne de décès que chez les personnes très fragiles
le Syndrome de Détresse Respiratoire Aigu Sévère (SDRAS): c’est ce qu’on appelle le « poumon viral » ou encore grippe fulminante ou grippe maligne. C’est rare (entre 1/100.000 et 1/1.000.000 des grippés). Cette complication est mortelle dans 10% des cas. 1/10 et 1/2 selon la gravité initiale, on parle alors de mortalité directe de la grippe
le syndrome de Guillain Barré qui entraîne des paralysies sur 3 mois, pratiquement toujours réversibles. Il n’est ni spécifique de la grippe ni des suites de la vaccination antigrippale. Celui-ci est de gravité variable et guérit le plus souvent tout seul et sans séquelles. Fréquence: entre 1/100.000 et 1/1000.0000 des grippés
le décès surtout sur les terrains fragilisés

Au total, chez une personne en bonne santé: la grippe fatigue fortement pendant 1 mois, avec une toux pénible, un risque faible de complication réversible, et un risque infime de décès.

Quand décide t-on de fermer les écoles?
La décision est prise lorsque 3 personnes au moins sont atteintes (après vérification par prélèvement) de grippe A:

pour les crêches, la fermeture est de 7 jours consécutifs
pour classes dans les lycées et collèges, c’est 7 jours

La mesure est étendue à tout l’établissement au cas par cas; cette décision est prise par le Préfet.

Comment éviter d’attraper la grippe?

d’abord le lavage régulier des mains (savon ou solutions hydroalcooliques)
ensuite éviter le contact à moins d’1 mètre avec une personne atteinte. Le port d’un masque FFP de type 2 ou 3 est dans ce cas conseillé

Comment éviter de contaminer les autres?

d’abord le port du masque chirurgical
ensuite l’utilisation de mouchoirs à usage unique que l’on jette ensuite dans une poubelle munie d’un couvercle
enfin, le lavage régulier des mains

Si on attrape la grippe, est-on protégé pour les années suivantes?
Impossible de le savoir, car personne ne peut prédire quel sera le virus de l’an prochain, en particulier si le virus mute ou s’il se recombine avec le virus de la grippe saisonnière. Seule la vaccination chaque année diminue fortement le risque de contamination.

achat en ligne entocort enema bag

entocort pas cher france canada foot feminin

La grippe (ou l’influenza) est une infection respiratoire causée par le virus de l’influenza.

Des éclosions de grippe se produisent chaque année, habituellement entre les mois de novembre et d’avril. Puisque les virus de la grippe se modifient, souvent d’une année à l’autre, l’immunité n’est pas très longue. C’est pourquoi il est possible d’attraper la grippe plus d’une fois. Le terme « grippe saisonnière » désigne les virus de la grippe qui circulent chaque année.

Il arrive que le virus de la grippe subisse un changement majeur. Dans ce cas, plus personne n’est immunisé. Partout dans le monde, une multitude de personnes de tout âge contractent alors la grippe en l’espace de quelques mois. C’est ce qu’on appelle une « pandémie ». Des pandémies se sont produites en 1889, en 1918, en 1957, en 1968 et en 2009 (par le virus de la grippe H1N1).

Les virus de l’influenza se trouvent dans le nez et la gorge. Les enfants peuvent le contracter de leurs frères, de leurs parents, d’autres membres de la famille, de leurs camarades ou des personnes qui s’occupent d’eux.

D’ordinaire, les germes se répandent de l’une des trois façons suivantes:

  • Par contact direct, comme les baisers avec une personne infectée ou le fait de la toucher ou de lui tenir la main. Si vous avez un virus, vous aurez des germes dans le nez, la bouche, les yeux et sur la peau. En touchant d’autres personnes, vous pouvez transmettre le virus.
  • Par contact indirect, c’est-à-dire en touchant un objet, comme un jouet, une poignée de porte ou un mouchoir usagé, qu’une personne infectée a touché et sur lequel on trouve maintenant des germes. Certains germes, y compris ceux qui sont responsables du rhume et de la diarrhée, peuvent demeurer sur des surfaces pendant de nombreuses heures.
  • Certains germes se transmettent par l’air lorsqu’une personne tousse ou éternue. Les gouttelettes qui sont propulsées par la toux ou l’éternuement peuvent atteindre le nez ou la bouche de quelque d’autre.

La grippe frappe plus rapidement que le rhume et rend les gens plus malades. Les personnes qui ont le rhume ont généralement de l’énergie pour jouer et conserver leurs habitudes quotidiennes. En général, les enfants qui ont la grippe sont alités.

Les symptômes classiques de la grippe incluent:

  • une fièvre subite,
  • des frissons et des tremblements,
  • des maux de tête,
  • des douleurs musculaires,
  • une extrême fatigue,
  • une toux sèche et des maux de gorge,
  • une perte d’appétit.

Les enfants grippés peuvent souffrir de nombreux symptômes semblables à ceux des adultes, mais on remarque certaines différences:

  • Les nouveau-nés et les bébés peuvent faire une forte fièvre qui ne s’explique pas et qui ne s’accompagne pas d’autres signes.
  • D’habitude, les jeunes enfants peuvent avoir une température dépasse les 39,5 °C, et avoir des convulsions causées par la fièvre.
  • Les maux d’estomac et les maux de ventre, les vomissements et la diarrhée sont plus fréquents chez les jeunes enfants. Les maux d’oreille et les yeux rouges sont aussi plus courants.
  • Dans certains cas, une enflure des muscles peut provoquer des maux de jambes ou de dos marqués.

La grippe peut-elle s’associer à d’autres complications?

La plupart des personnes en bonne santé se remettent de la grippe sans problème grave. D’ordinaire, la fièvre et les douleurs musculaires persistent seulement de 2 à 4 jours, mais la toux et la fatigue peuvent subsister pendant au moins 1 à 2 semaines.

Chez les jeunes enfants, la grippe peut causer un faux croup (une infection de la gorge et des cordes vocales responsable d’un enrouement, d’une toux aboyante et d’une respiration bruyante), une pneumonie (une infection des poumons) et une bronchiolite (une infection des minuscules voies respiratoires qui mènent aux poumons, responsable d’une respiration sifflante et de problèmes respiratoires).