urispas pas cher france canada direct

La grippe dure 1 ou 2 semaines, pour la plupart des personnes, mais pour d'autres, elle peut sévir pendant 1 mois. Les principales complications sont des surinfections bactériennes des sinus ou des poumons (une pneumonie). Parmi les symptômes on observe une fièvre, des frissons, des expectorations jaunes, vertes ou brunes (dues à l'écoulement nasal). Les enfants sont sujets aux infections de l'oreille comme l'otite moyenne.

Les personnes résidant dans une maison de soins infirmiers courent un plus grand risque de complications étant donné que leur système immunitaire pourrait être affaibli et qu'elles souffrent souvent d'autres problèmes médicaux. Les personnes atteintes d'asthme, d'une maladie pulmonaire obstructive chronique, ou d'une insuffisance cardiaque congestive courent également un risque accru d'infections bactériennes comme la pneumonie. De plus, les personnes atteintes de diabète et les femmes enceintes présentent des risques accrus de complications de la grippe.

Les études menées aux États-Unis ont montré que le taux d'hospitalisation des enfants âgés de moins de 5 ans suivait de près celui des personnes âgées de plus de 65 ans. Le taux d'infection le plus élevé provient des enfants d'âge scolaire, que ce soit pendant ou entre les épidémies, et la probabilité d'une infection est plus forte au début de la saison grippale. Les ménages dont les enfants sont d'âge scolaire ont des taux d'infection 30 % supérieurs à la moyenne.

Il est important de savoir reconnaître les signes urgents associés à la grippe requérant une attention immédiate. Voici une liste des signes avant-coureurs clés à surveiller:

Chez les enfants:

  • une respiration rapide ou difficile;
  • un bleuissement de la couleur de la peau;
  • un enfant qui ne boit pas assez de fluides);
  • un manque d’interaction de la part de l’enfant ou un enfant qui ne réussit pas à se réveiller;
  • une fièvre accompagnée d’éruption cutanée;
  • des symptômes similaires à ceux de la grippe qui s’améliorent avant de reparaître avec une fièvre et une toux plus importante.

Chez les adultes:

  • une respiration difficile;
  • de la douleur ou de la pression au niveau de la poitrine ou de l’abdomen;
  • des étourdissements soudains;
  • de la confusion;
  • des vomissements importants ou persistants;
  • des symptômes similaires à ceux de la grippe qui s’améliorent avant de reparaître avec une fièvre et une toux plus importante.

Étant donné que les symptômes d'une grippe sont différents de ceux du rhume banal, le diagnostic peut se poser assez rapidement. Votre médecin sera en mesure de déterminer que vous avez la grippe s'il observe quelques-uns, ou la plupart, des symptômes ci-après:

  • des courbatures et un vague endolorissement généralisé, mais plus marqué dans le dos et les jambes;
  • un écoulement nasal ou un embarras de la respiration nasale;
  • une fatigue extrême;
  • une forte fièvre;
  • des maux de gorge;
  • des maux de tête violents;
  • de la nausée et peut-être des vomissements;
  • une sensation de cuisson dans le thorax;
  • une toux sèche qui produit ensuite une expectoration.

En cas de doute, votre médecin peut s'assurer qu'il s'agit bien d'une grippe en prélevant un échantillon d'expectoration et en le faisant analyser afin d'y détecter le virus en cause. Mais cette étape est rarement nécessaire.

Le traitement grippal habituel consiste à se reposer et à ingérer une grande quantité de liquide. Le traitement comprend également certaines façons d'empêcher la propagation du virus de la grippe, comme bien se laver les mains, le nettoyage des surfaces partagées par tous et l'utilisation d'une bonne technique pour tousser ou éternuer (dans son bras ou sa manche).

Il peut être utile d'utiliser des médicaments pour certains symptômes particuliers, par exemple les antitussifs pour la toux et l'ibuprofène ou l'acétaminophène peuvent servir à traiter les symptômes attribuables à la grippe comme les douleurs musculaires et la fièvre. Les enfants et les adolescents grippés ne devraient pas prendre de l'acide acétylsalicylique (l'AAS). L'emploi de l'AAS durant une grippe est lié au syndrome de Reye, trouble rare mais grave qui touche le cerveau et le foie. Un grand nombre de médicaments en vente libre contiennent de l'AAS ou d'autres salicylates. Renseignez-vous à ce sujet auprès de votre médecin ou d'un pharmacien.

Les antibiotiques ne sont pas efficaces contre des infections virales comme la grippe et le rhume, mais ils sont prescrits en cas de complications comme des une pneumonie ou des infections bactériennes.

achat lamisil pas cher paris

achat urispas 100mg

Afin que votre protection contre la grippe soit assurée, ainsi que celle de vos amis et de votre famille, Santé, Aînés et Vie active Manitoba encourage tous les résidents du Manitoba à se faire vacciner gratuitement TÔT CHAQUE automne.

Pour la saison 2017-2018, le vaccin annuel contre la grippe est particulièrement important pour les personnes qui risquent le plus de tomber gravement malades à cause de la grippe, ainsi que pour leurs soignants et leurs proches. Ce sont notamment:

  • les personnes âgées de 65 ans et plus;
  • les résidents de foyers de soins personnels ou d’établissements de soins de longue durée;
  • les enfants âgés de 6 à 59 mois;
  • les personnes ayant les maladies chroniques suivantes:
    • les personnes dont le système immunitaire est affaibli par une maladie ou par un traitement médical;
    • les personnes ayant des troubles cardiaques ou pulmonaires (par exemple, la fibrose kystique et l’asthme);
    • les enfants âgés de six mois à 18 ans qui suivent un traitement à l’acide acétylsalicylique (AspirineMD) de longue durée;
    • les personnes ayant des troubles neurologiques ou neurodéveloppementaux;
    • les personnes diabétiques ou ayant d’autres maladies métaboliques;
    • les personnes ayant une maladie du rein;
    • les personnes faisant de l’anémie ou de l’hémoglobinose;
    • les personnes obèses (indice de masse corporelle ≥40);
  • les femmes enceintes;
  • les travailleurs de la santé et les premiers intervenants;
  • les personnes qui fournissent régulièrement des services de garderie à des enfants de cinq ans et moins;
  • les Autochtones.

Les personnes de plus de 65 ans peuvent aussi recevoir le vaccin antipneumococcique (Pneu-P-23) en même temps que le vaccin contre la grippe saisonnière. Les vaccins antigrippaux et antipneumococciques sont offerts gratuitement aux personnes âgées de 65 ans et plus et aux personnes âgées de deux ans et plus qui ont un risque élevé de contracter une maladie pneumococcique. Le vaccin Pneu-P-23 aide à vous protéger contre les maladies pneumococciques, y compris un type grave de pneumonie ainsi que les infections du sang et la méningite. La plupart des gens ont besoin d’une seule dose de vaccin Pneu-P-23. Certaines personnes vivant avec certains troubles médicaux ont besoin d’une deuxième dose de vaccin. Parlez à votre fournisseur de soins de santé pour savoir si vous avez besoin d’une deuxième dose.

Pour recevoir gratuitement votre vaccin contre la grippe ou Pneu-P-23, rendez-vous dans un bureau de la santé publique, un poste de soins infirmiers, un cabinet de médecin, une pharmacie, une clinique express ou un centre d’accès communautaire dans votre région. N’oubliez pas de communiquer d’abord avec votre fournisseur de soins de santé pour connaître la disponibilité des vaccins contre la grippe et Pneu-P-23. Votre pharmacien local peut fournir des services d’immunisation aux personnes de sept ans et plus.

Rappel: Votre pharmacien local peut aussi fournir des services d’immunisation aux personnes de sept ans et plus.

Pour toute question concernant la vaccination contre la grippe saisonnière ou les infections pneumococciques:

Communiquez avec votre fournisseur de soins de santé ou téléphonez à Health Links – Info Santé au 204-788-8200 (de Winnipeg) ou au 1 888-315-9257 (ligne sans frais)

Les grippes animales

Grippes, l'essentiel en une page

  • les femmes enceintes, car la grossesse est un facteur de risque,
  • les jeunes enfants, surtout les nourrissons,
  • les personnes atteintes de maladies chroniques.

metformin 850 mg de chlorhydrate de comprimés

urispas pas cher forum auto

Beaucoup de femmes sont familières avec le ballonnement qui peut se produire quand leurs cycles menstruels se profilent à l'horizon. Mais il peut arriver que la prise de poids liée à cette rétention d'eau peut être plus grave puisqu'elle est causée par une insuffisance rénale ou par une défaillance cardiaque. Il est donc important de vérifier avec un médecin pourquoi vous faites de la rétention d'eau de manière inexpliquée.

Ces derniers, qui se trouvent par exemple dans l'huile de lin, aident notre organisme à fabriquer des hormones et à conserver un métabolisme actif. Des carences en acides aminés essentiels peut provoquer des envies de manger des nourritures malsaines et des problèmes métaboliques, puis avec le temps une prise de poids sans raison apparente.

L'un des symptômes des maladies rénales peut être le gain de poids associé à la rétention d'eau. Si vous remarquez une quantité anormalement élevée de ballonnement sans raison particulière, discutez avec votre médecin le plus vite possible pour vérifier que vous ne souffrez pas d'une maladie du rein.

L'un des signes de troubles cardiaques peut être une prise de poids inexpliquée. Elle peut être provoquée par le fait que votre corps retient plus de fluides que d'habitude. Si vous poussez le bout de votre doigt dans la peau et si cela laisse une marque plutôt que de revenir en place, alors vous faites de la rétention d'eau et devriez consulter votre médecin.

Manger des sucres simples peut provoquer des fluctuations rapides de glycémie (qui peut être mesurée en toute autonomie), qui à leur tour peuvent provoquer davantage d'envies de manger sucré puisque votre corps lutte pour maintenir un équilibre.

Chez les femmes, un gain de poids rapide et inexpliqué peut parfois être lié à des tumeurs ovariennes. Nombre de ces tumeurs sont bénignes, mais si les patientes ne font rien pour les traiter, elles peuvent croître jusqu'à des proportions énormes.

Des problèmes avec le foie peuvent souvent être liés à la prise de poids sans raison. Votre corps peut commencer à retenir excessivement de l'eau, et vous remarquerez une contraction autour de votre tour de taille même quand vous avez peu d'appétit. Si vous soupçonnez un dysfonctionnement du foie de vous avoir fait grossir récemment, prenez rendez-vous avec un médecin dès que possible.

Cette affection provoque souvent une prise de poids inexpliquée puisqu'elle cause des déséquilibres hormonaux, affectant le taux de cortisol, de thyroïde, de sérotonine et d'insuline, ainsi que la production des hormones de croissance. Cela veut dire que votre métabolisme peut décélérer et que vous pourriez prendre des kilos en plus.

Les femmes qui subissent des traitements par chimiothérapie afin de soigner leur cancer du sein peuvent parfois trouver qu'elles ont pris quelques kilos en trop. Ce phénomène n'est pas encore explicable scientifiquement, mais il ne doit pas constituer une raison majeure de s'alarmer si le traitement se passe bien.

Des dysfonctionnements dans les glandes surrénales peuvent mener à des déséquilibres au niveau des hormones dans votre organisme, bouleversant votre métabolisme et votre équilibre naturel. Parfois, cela peut mener à un gain de poids notable.

Elle peut vous empêcher d'obtenir un vrai sommeil réparateur, et à cause de ce manque de sommeil, vous risquez de vous sentir non reposés, stressés et irritables. Ne pas dormir suffisamment peut mener à un ralentissement de votre métabolisme et parfois à des envies de manger des aliments peu recommandables.

Parfois votre vie est modifiée par des petits changements que vous pouvez même ne pas être conscients. Ces modifications peuvent être liées à vos habitudes alimentaires et de remise en forme. Réfléchissez à quelque chose qui pourrait avoir changer dans votre vie et qui pourrait causer un gain de poids sans que vous ayiez pu remarquer immédiatement.

urispas pas cher avion rafale

D’un côté, il y a donc ton nez qui se la joue BFM TV avec son flux sans interruption, et de l’autre, il y a les éternuements. Alors bien sûr, dans le cadre des allergies, on ne parle pas de petit éternuement mignon de souris, qui fait sourire ton entourage tant c’est adorable.

Il ne s’agit pas non plus d’un seul éternuement, isolé, qui te permet éventuellement d’apprécier la politesse des individus autour de toi.

On part plutôt sur une grosse rafale d’atchoum qui peut tranquillement atteindre la quinzaine d’éternuements à la suite, et qui fait que tu ne sais plus trop qui tu es ni où tu habites quand tu émerges juste après.

Ce qui est par ailleurs extrêmement vicieux, c’est que très souvent, ton nez chatouille sans que l’éternuement ne se décide à te libérer. La sensation de pré-éternuement demeure sans le plaisir de l’assouvissement, c’est d’un sadisme rare.

La seule solution qui s’offre à toi, c’est de te livrer à une drôle de gymnastique faciale consistant à essayer de faire en sorte que ça ne te chatouille plus le pic, le cap, la péninsule — comme si écarter outrageusement les narines était la clé pour mettre fin à tes tourments!

Pour te défendre de ces grimaces disgracieuses, tu peux toujours prétendre vouloir imiter un lapin ou la sorcière bien-aimée, mais à toi de voir si le contexte de ta discussion sociale accepte cette explication comme rationnelle.

Avec les allergies, l’intégralité de ton corps gratte (même l’intérieur des oreilles), et les yeux ne sont certainement pas épargnés, bien au contraire.

Ça commence souvent l’air de rien: tu te frottes vite fait les yeux parce que ça gratouille, avec désinvolture, entre deux cacahuètes. Et le frottement appelle le frottement, alors tu recommences. Et puis tu ne t’arrêtes plus jamais.

Le frottement appelle le frottement.

Tu sombres dans une relation parfaitement abusive, où tu sais que l’apaisement que te procure le frottement va être éphémère et ne durer que quelques courts instants, avant de laisser place à une souffrance croissante à mesure que tu continues d’irriter ton œil. Mais est-ce que tu vas arrêter pour autant? Non.

C’est une situation qui te rend d’ailleurs tout à fait maboul, et il y a fort à parier que tu vas commencer à te parler à toi-même, à t’injurier et à te faire la leçon à voix haute, à base de « Arrête de gratter » ou de « Tu sais très bien qu’il ne faut pas ».

D’ailleurs, dans ces moments-là, tu oublies que tu étais en pleine conversation avec quelqu’un, qui t’offre son regard le plus dubitatif mais peut-être compatissant, c’est selon.

achat urispas 100mg

– La camomille vraie (ou allemande), à prendre sous forme de tisane, cette plante pourrait atténuer les inflammations nasales.

– La nigelle cultivée (cumin noir), sous forme de gélule (capsule).

Pour plus d’information sur la médecine par les plantes, souvent utilisée en complément d’autres traitements, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien.

Huile essentielle rhume des foins
Les huiles essentielles peuvent également aider à prévenir l’apparition d’un rhume des foins ou en atténuer les symptômes lors de rhume des foins avéré. L’huile essentielle d’estragon est très efficace pour prévenir l’apparition d’une rhinite allergique saisonnière. Avant l’apparition des symptômes allergiques, en période d’exposition aux pollens allergisants, il faut avaler une goutte d’huile essentielle d’estragon déposée sur un comprimé neutre ou un peu de miel. Ce geste est à répéter 3 fois durant la journée.

– Evitez de sortir lorsque l’air est chargé de pollen (surtout au printemps et au début de l’été).
Profitez de vous promener pendant ou juste après la pluie, car la concentration de pollen dans l’air est moins forte à ce moment-là.

– Portez toujours des lunettes de soleil pendant les périodes de floraisons (cela permet d’éviter des conjonctivites).

– Dormez les fenêtres fermées pour éviter que le pollen entre dans la chambre (surtout à l’aube).

– Choisissez des régions, pendant vos vacances, moins riches en pollen comme la montagne ou le bord de mer.

– Retirez les tapis et les rideaux de chez vous (si possible!), car ils attirent particulièrement bien le pollen, la poussière et les poils.

– Si vous devez conduire un véhicule, faites attention! En effet l’allergie par elle-même ou certains médicaments contre l’allergie peuvent vous rendre somnolent, si vous vous sentez trop fatigué, ne prenez pas le volant.

– Lavez au moins une fois par semaine les draps et les taies d’oreillers, car le pollen s’y dépose facilement.

– Evitez d’étendre le linge dehors, il pourrait se charger en pollens.

– Lavez votre habitation au moins une fois par semaine avec des linges humides.

– Se laver souvent les cheveux (surtout s’ils sont longs) pour éliminer toute trace de pollen est fortement recommandé. Les cheveux ont tendance à absorber de très nombreux pollens.
Essayez de vous laver les cheveux juste avant d’aller vous coucher.

– Évitez le contact avec des animaux à poils (ils peuvent véhiculer des pollens).

– Utilisez vos mouchoirs seulement une seule fois.

cialis douleurs articulaires

urispas pas cher indeed

dermato-info.fr, le site d'information de la société française de dermatologie

20% de la population mondiale fera un épisode d'urticaire au cours de sa vie. Il s'agit donc d'une maladie de la peau fréquente qui est, dans la très grande majorité des cas, bénigne.

C'est une éruption cutanée localisée ou généralisée qui est constituée d'une ou plusieurs plaques de taille variable comparables à celles que procurent les piqures d'orties. Ces plaques sont de couleur rouge ou rosée, arrondies, bien limitées et en relief. Les lésions d'urticaire ont également pour propriétés de démanger et de changer de place au fil des heures. Classiquement une plaque d'urticaire évolue sur quelques heures en dessinant des cercles ou des arabesques.

L'urticaire peut également toucher le visage, les mains, les pieds, les organes génitaux ou encore les muqueuses (lèvres, langue, luette, pharynx). Les lésions prennent alors un aspect différent devenant plus boursouflées ou œdémateuses et les rougeurs sont estompées. On parle alors d'angio-œdème.

A l'échelon microscopique, l'urticaire est due à l'activation de cellules normalement présentes au niveau des couches superficielles dans notre peau appelées des mastocytes. Lorsque le mastocyte est au repos, rien ne se produit mais lorsqu'il est activé par certains facteurs il libère des substances (dont la principale est l'histamine) qui vont déclencher l'urticaire.

Bien que couramment utilisé le terme d'œdème de Quincke décrit en fait un angio-œdème c'est-à-dire une urticaire qui affecte des tissus plus profonds de la peau ou les muqueuses.
L'atteinte des tissus profonds donne un aspect sur la peau différent de celui de l'urticaire typique. En effet, le gonflement (œdème) est souvent plus important et la rougeur est minime voire absente.

Les angio-œdèmes les plus fréquents siègent sur le visage (en particulier paupières et lèvres) provoquant des déformations parfois impressionnantes.

Leur durée d'évolution est généralement un peu plus longue que celle de l'urticaire typique.

Lorsque cet œdème touche les cordes vocales, il entraine une modification de la voix. Lorsqu'il affecte le larynx, il peut exister une gêne à la respiration et pour avaler. Ces œdèmes peuvent toucher toutes les parties du corps avec une prédilection pour les extrémités (mains, pieds).

Leur survenue ne préjuge pas d'une cause particulière.

On peut classer les urticaires en fonction de leur durée d'évolution. Ainsi distingue-t-on classiquement les urticaires aiguës et chroniques.

achat en ligne urispas vente

La prévention de la mort subite est le but de créer des «centres de référence» qui travaillent et d’analyser tous les dossiers MSN.

L’analyse rétrospective de dossiers dans MSN vous permet de trouver de nombreux cas de ‘signes avant-coureurs’ de mort subite. Ces symptômes doivent être reconnus chez les nourrissons qui deviennent alors «à risque» de mort subite.

Il faut cependant noter que 30% des cas, la mort subite du nourrisson survient sans aucun signe avant-coureur dans ces cas qui empêchent le dépistage du risque de SMSN.

La lutte contre la prématurité et dysmaturité, le traitement des rhinopharyngites chez les nourrissons sont déjà des éléments de la prévention des PEID.

Nous devons souligner les dangers de Beddingamounts pauvres petits paniers rigides multipliant les risques de chutes avec blessures et susceptibles de fermer sur l’enfant, matelas et oreillers mous qui nuit à la motilité et la respiration des courtepointes pour bébés et des couvertures trop épaisses pour favoriser le risque de décharge.

Un environnement trop chaud est dangereux de vêtements trop épais enveloppant tout le corps, ambiance surchauffée trop sec. Le principal risque d’hyperthermie est particulièrement important lorsque le bébé est dans la phase d’invasion de la maladie virale.

La position de sommeil de l’enfant est le sujet de nombreuses controverses. Pendant des siècles, les bébés en Europe étaient couchés sur le dos. L’habitude anglo-saxonne de dormir sur le ventre a été introduite en Europe dans les années 1970 pour réduire le risque de mort subite. En 1990, la volte-face est clair. Australie, Nouvelle-Zélande et l’avocat des États-Unis de dormir les bébés sur le dos et cette position est recommandé à nouveau en France!

La position couchée était justifiée par la prévention du RGO, pour une meilleure ventilation et de perméabilité des voies aériennes améliorées et éviter le danger d’hyperflexion de la colonne vertébrale lorsque l’enfant est couché sur le dos sur sa tête un oreiller.Couchez le bébé sur son ventre éviter de tomber derrière la mâchoire et de la langue et empêche l’inhalation d’aliments régurgités.

Ce n’est pas un moyen de prévention de la MSN. En effet, il est démontré que l’incidence du SMSN a augmenté de façon spectaculaire au cours des vingt dernières années dans un certain nombre de pays qui ont conseillé de coucher les bébés sur le ventre. Plusieurs études dans différents pays (Australie, Nouvelle-Zélande, la Grande-Bretagne, Pays-Bas, la France de 1986 à 1992) ont montré les dangers potentiels de la position couchée: un risque majeur de l’hyperthermie (température excessive, doublure excessive ou des couvertures, infection débutante) car il est la tête qui joue un rôle fondamental dans l’évacuation de la chaleur et thermoregulation.The position couchée court le risque d’asphyxie sous des couvertures ou à travers un matelas trop mou. Risque d’intoxication par des produits chimiques libérés par certains matelas recouverts de matière plastique ont été signalés.

Tous ces arguments ne recommandent un matelas ferme, la lumière des couvertures que l’enfant peut éviter, vêtements de nuit adaptés (‘surpyjamas). Nous devons décourager l’utilisation d’un oreiller, couette ou vers le bas, les paniers pour les montants non rigides. Il ne faut pas mettre n’importe quoi autour du cou du bébé (chaîne, sucette …). Le matelas ne doit pas laisser un espace libre avec les bords du lit.

Mort subite du nourrisson Forum Maladies Forum enfance Forum Etre parents

Causes, Traitement, Symptômes
Conjonctivite virale, bactérienne, allergique

La conjonctivite est une inflammation ou une infection de la membrane transparente (la conjonctive) qui tapisse la paupière et couvre la partie blanche de l'œil.

Lorsque les petits vaisseaux sanguins de la conjonctive s'enflamment, ils ne sont plus visibles. C'est ce qui provoque le fait que le blanc des yeux apparaît rougeâtre ou rose.

acheter evista livraison 48h chrono film

urispas pas cher avion rafale

On utilise parfois l’oseltamivir et le zanamivir, des médicaments antiviraux, pour traiter la grippe. Ces médicaments peuvent aider à raccourcir la durée de la grippe et à atténuer les symptômes et fonctionnent mieux s'ils sont pris au cours des 48 heures qui suivent le début des symptômes. Les médicaments antiviraux sont également utilisés afin de prévenir la grippe pour les personnes qui ont été en contact étroit avec une personne atteinte de la grippe, comme celles qui vivent dans le même domicile. En général, cette mesure n'est pas recommandée pour la plupart des gens; toutefois, il se peut qu'on recommande les antiviraux pour les personnes à risque de contracter des complications de la grippe. Votre médecin peut décider si vous devez commencer à prendre des médicaments antiviraux.

Seuls les anticorps antigrippaux peuvent prévenir la grippe. Une infection et une vaccination sont les seules façons de générer des anticorps. Étant donné que les virus de la grippe peuvent changer d'année en année, la vaccination doit être répétée tous les ans. Il est important de se rappeler que tous les vaccins contre la grippe prennent 2 semaines avant de commencer à protéger une personne, il faut donc se faire vacciner au plus tôt.

Au printemps, un réseau mondial de médecins et de laboratoires de recherche détermine quelles souches grippales pourraient s'avérer dangereuses, et le vaccin pour l'année courante est conçu en conséquence.

L’efficacité du vaccin peut varier d’année en année; le risque d’avoir la grippe n’est donc pas entièrement nul, mais les symptômes pourraient être plus légers. Le vaccin contre la grippe devrait être administré à toutes les personnes considérées comme possédant un risque accru de complications de la grippe, aux personnes qui pourraient contaminer les personnes à risque élevé (par ex. celles qui soignent des malades, les travailleurs de la santé), aux personnes qui fournissent des services essentiels pour la communauté et enfin à tous ceux qui désirent éviter de contracter la grippe.

Parmi les groupes qui présentent des facteurs de risque élevé, on retrouve:

  • les personnes âgées de 65 ans ou plus;
  • les jeunes enfants de moins de 5 ans (en particulier s'ils sont âgés de moins de 2 ans);
  • les personnes qui sont atteintes d'affections médicales sous-jacentes, notamment les personnes atteintes des affections suivantes:
    • l'asthme et autres affections pulmonaires chroniques (par ex. les maladies pulmonaires obstructives chroniques [MPOC], la fibrose kystique);
    • le diabète et d’autres affections métaboliques;
    • les maladies cardiaques (par ex. les maladies coronariennes, l'insuffisance cardiaque congestive, les maladies cardiaques congénitales);
    • les maladies rénales;
    • dépression du système immunitaire (immunodépression), possiblement causée par:
      • le VIH/sida, une infection qui attaque le système immunitaire;
      • le cancer;
      • l'utilisation de médicament servant à traiter certaines affections comme:
        • les greffes d'organes: stéroïdes, médicaments qui réduisent l'efficacité du système immunitaire pour l'empêcher de rejeter l'organe (par ex. la cyclosporine, le tacrolimus, le mofétilmycophénolate);
        • le cancer: chimiothérapie;
        • les medicaments bloquant le système immunitaire;
    • certaines maladies hématologiques (du sang) (par ex. l'anémie, l'anémie falciforme);
    • certains désordres du neurodéveloppement et du système nerveux qui modifient la capacité d'avaler et respirer;
    • l'obésité morbide (IMC de 40 ou plus).
  • les personnes résidant dans une maison de soins infirmiers ou dans un autre type d'établissement de soins de longue durée, quel que soit leur âge;
  • les enfants et les adolescents recevant un traitement à long terme par l'AAS;
  • les femmes enceintes (en particulier si elles en sont à leur deuxième ou troisième trimestre);
  • les personnes qui appartiennent aux peuples autochtones.

Les personnes qui ne devraient pas recevoir un vaccin antigrippal sont les enfants ayant moins de 6 mois ou les personnes qui ont eu une réaction allergique auparavant à un vaccin antigrippal.

Assurez-vous d'indiquer à votre professionnel de la santé si vous avez une allergie aux œufs ou une autre allergie avant qu'il vous administre votre vaccin contre la grippe.

Vous pouvez réduire votre risque de contracter la grippe en vous lavant les mains régulièrement au savon et à l'eau tiède ou en les massant avec un désinfectant pour les mains à base d'alcool. En outre, toussez ou éternuez dans un mouchoir en papier, si vous n'en avez pas, utilisez votre manche. Jetez le mouchoir en papier sans délai. Si vous avez des symptômes grippaux, restez chez vous, n'allez pas au travail ni à l'école et évitez de vous trouver à proximité des personnes pour qui une grippe pourrait engendrer des complications (par ex. les aînés, les résidents d'une maison de soins infirmiers).

*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol ® ). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.

Le médecin peut diagnostiquer la bronchite aiguë après un examen physique et une évaluation des symptômes. Ce diagnostic est probable si vous souffrez d'une toux persistante, s'il crache du mucus jaune ou verdâtre et s'il a contracté une infection pulmonaire ou un rhume, peu de temps auparavant.

achat urispas 200

achat urispas 200

Les autres causes possibles de rhume sont une infection causée par un vers et une réaction allergique.

Si vous vous demandez si votre chat a un rhume, soyez attentif aux symptômes suivants:

- Eternuements: l'éternuement est un réflexe involontaire destiné à expulser des corps étrangers et d'autres envahisseurs du système nasal. Normalement, c'est le premier et le plus important des symptômes de rhume que vous noterez chez votre chat.

- Sécrétions nasales: à mesure que le virus commence à irriter la paroi nasale, le corps produit de la morve pour protéger ces passages. Selon la façon dont ces nouvelles mucosités se produisent, l'excès est filtré par les fosses nasales ou expulsé au travers des éternuements.

- Sécrétions oculaires: aussi connu sous le nom de conjonctivite, ce symptôme apparait avec la progression du virus et provoque une production de mucosités au niveau des yeux. Cette production s'accumule et peut se sécher en une croûte incommode si elle n'est pas nettoyée délicatement avec un tissu humide.

- Respiration par la bouche: à mesure que les fosses nasale s'enflamment et sont obstruées par la morve, le chat peut commencer à respirer par la bouche pour respirer suffisamment d'air.

- Légère léthargie: il est normal que le chat se sente un peu fatigué lorsque son système immunologique est occupé à lutter contre l'envahisseur viral. Vous vous rendrez probablement compte que votre chat dort plus et qu'il est moins intéressé par l'inspection de son entourage.

- Fièvre légère: bien qu'elle puisse être difficile à déterminer, la température moyenne d'un chat normal varie entre 37.7° et 38.9°.

- Perte d'appétit: certains chats ne mangent plus autant ni aussi souvent qu'en temps normal.

Les symptômes suivants indiquent que l'infection s'est aggravée et a dépassé le stade du simple rhume:

- Toux: la toux indique généralement que l'infection s'est propagée aux poumons et est en train d'y causer la production de morve. Cela signifie que le chat pourrait contracter une pneumonie.

- Respiration laborieuse: cela dépasse les typiques difficultés respiratoires associées aux conduits nasaux bouchés. Un chat ayant une respiration laborieuse semblera beaucoup plus faible. Vous pourrez voir que le thorax s'enfle et se relâche plus difficilement. Cela signifie généralement qu'il y a une accumulation de liquides dans les poumons qui requiert un traitement antibiotique pour soulager l'animal.

- Mucosités foncées: il est habituel de voir des sécrétions claires ou crème chez un chat ayant un rhume mais si la morve commence à avoir un ton plus foncé, qu'il soit plus jaune, plus vert ou plus brun, c'est probablement un signe d'infection bactérienne secondaire. Dans ce cas, le rhume commun se convertit en une infection respiratoire dangereuse et le moment est venu de consulter votre vétérinaire.

- Mucosités épaisses: c'est généralement une indication de déshydratation. Quand la morve est plus épaisse, le chat a plus de mal à l'expulser.