vente alliances en ligne jeux gratuits

Mélatonine: l’Anses met en garde contre des risques neurologiques

Dans un communiqué du 11 avril 2018, l'Anses met en garde contre des risques d'effets secondaires sérieux liés à la prise de compléments alimentaires contenant de la mélatonine qui permettent de mieux dormir et devraient être contre-indiqués chez certaines personnes jugées à risques..

Faux croup (laryngotrachéite): causes, symptômes, traitements

Le faux croup, ou laryngotrachéite, est une inflammation sévère de la gorge d'origine virale. Elle survient surtout chez le jeune enfant, principalement entre l’âge de 2 et 3 ans. Quels sont les symptômes et les traitements?.

Le traitement intensif du diabète de type 2 est bénéfique pour la fonction rénale à long terme

Le Veterans Affairs Diabetes Trial (VADT) est un essai randomisé ouvert, mené aux Etats-Unis, dans lequel ont été inclus 1 791 vétérans, atteints d’un diabète de type 2 et suivis dans vingt centres médicaux spécialisés relevant de la Veterans Health Administration. A l’état basal, les valeurs moyennes d’HbA1c étaient de 9,4 ± 2,0 %. Deux groupes ont été constitués par tirage au sort: (1) traitement intensif (INT) visant à amener l’HbA1c au voisinage de 7 %; (2) traitement [. ].

3,5 millions de nouvelles infections au VIH chez les ados d'ici 2030

Si la tendance actuelle persiste, quelque 3,5 millions de nouvelles infections au VIH seront à déplorer chez les adolescents d'ici 2030, prévient vendredi l'Unicef à l'occasion de la Journée internationale de la lutte contre le sida. L'organisation met en garde contre un vent d'optimisme prématuré..

Le comité d'alerte indépendant* chargé de s'assurer du respect de l'objectif national de dépenses d'assurance-maladie (ONDAM) a estimé, dans un avis rendu mardi, que l'objectif de 2,3 % fixé par le gouvernement dans le budget de la Sécu pour..

Des nanoparticules cachés dans nos assiettes, met en garde le magazine « 60 millions de consommateurs ».

Dans sa dernière édition parue en septembre, le magazine 60 millions de consommateurs met en garde contre la présence de certaines nanoparticules dans les sucreries et gâteaux qu’il a eu à tester. Retrouvez les détails… Ayant testé dix huit produits sucrés, le magazine rapporte avoir retrouvé des nanoparticules de dioxyde de titane à des proportions différentes dans ces produits. Plus étonnant encore, malgré la toxicité de ces nanoparticules, ils ne sont pas signalés sur les emballages. Le dioxyde de titane: Les tests..

Buvez-vous trop d’ALCOOL? Faites attention à ces signes d’alerte!

A la différence de la drogue, l’alcool est une boisson légale, mais dont les effets peuvent être tout aussi dévastateurs que ceux des substances psychotropes illicites. Il n’y a pas de mal à boire 2 ou 3 verres par jour, mais dès que vous ingérez plus d’une bouteille par jour, il y a lieu de se faire des soucis… Boire de l’alcool en excès endommage non seulement le foie, les os et les cellules du cerveau, mais il augmente également le risque de dépression, et autres troubles mentaux pouvant influencer la vie socioprofes..

Stigmatisation de la schizophrénie: le CSA met en garde France 2 après l'épreuve de « Fort Boyard »

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel « met en garde » publiquement France Télévisions, après la..

Test-Achats met en garde les parents: "Contrairement à ce que dit Lidl. "

Après l’association de défense des consommateurs Foodwatch France il y a quelques semaines, c’est désormais Test-Achats qui met en garde les parents contre la consommation trop importante de Capri-Sun chez les enfants..

La moitié de tous les enfants seront autistes d’ici 2025, met en garde une chercheuse scientifique sénior du MIT

Pourquoi? Des preuves démontrent la toxicité du glyphosate provenant de la sur-utilisation de l’herbicide Roundup de Monsanto sur notre alimentation. Pendant plus de trois décennies, le Docteur Stephanie Seneff a étudié la biologie et la technologie, publiant au fil des ans plus de 170 articles revus par des pairs scientifiques. Au cours des dernières années, […] The post La moitié de tous les enfants seront autistes d’ici 2025, met en garde une chercheuse scientifique sénior du MIT appeared first on Santé Nutrition..

  • signes respiratoires (toux, éternuements)
  • écoulements des yeux et du nez
  • larmoiements
  • conjonctivite
  • perte d’appétit
  • faiblesse de l’état générale
  • fièvre
  • plaies, ulcères dans la bouche qui peuvent provoquer une salivation

Augmenter les défenses immunitaires de votre chat

Si votre chat a attrapé le coryza pensez surtout à augmenter ses défenses immunitaires avec des produits que je vous ai conseillés. Personnellement dans un premier temps je donne:

EPP (extrait de pépins de pamplemousse): antibiotique naturel, antimicrobien, antibactérien, fongicide ou de l’acérola (voir explication + posologie par ici).

échinacéa: stimule le système immunitaire, anti-inflammatoire respiratoire, antibiotique naturel, anti-infectieux. Commencez une cure dès les premiers signes du coryza et faites-le pendant pas plus que 3 semaines (voir explication + posologie par ici).

homéopathie:

Pyrogénium 9 Ch peut remplacer un antibiotique. Il est recommandé pour traiter les infections aiguës, les abcès, les bronchites. Il est également indiqué pour les processus suppuratifs.

vente neurontin en belgique

achat alliade habitat à lyon

Les plantes classiques du rhume des foins sont:

→ le lichen d’Islande,

L’Ephédra est également un excellent décongestionnant nasal.

Le plantain un antiallergique et un anti-inflammatoire que l’on associera à la marjolaine et au romarin, en TM, à raison de 50 gouttes trois fois par jour.

Le Desmodium ascendens, outre son action hépatique particulièrement importante, joue un rôle dans les manifestations allergiques par son action inhibitrice de l’histamine.

L’Asmatica, un broncho-dilatateur et fluidifiant bronchique, joue un rôle dans les rhinites allergiques.

Le Marrube blanc est un fluidifiant bronchique.

L’extrait de millepertuis apportera une aide au plan psychique, très souvent en cause dans les problèmes allergiques. On le consommera donc particulièrement en cas d’état dépressif ou d’anxiété.

En phytothérapie rénovée, on conseille aussi:

→ Chelidonium TM, un hépatique dont on prendra 90 gouttes par jour;

→ Nigella TM, un antihistaminique que l’on consommera à raison de 60 gouttes par jour;

achat fluoxetine en ligne sans ordonnance

achat alli en ligne pour l'emploi

Peut-on choisir son vaccin?
Seul le personnel de vaccination est apte et autorisé à choisir le type de vaccin en fonction des risques présentés par chaque personne. Ainsi, en dehors des personnes à risque (enfants de moins de 23 mois, femmes enceintes et personnes immunodéprimées qui bénéficient du vaccin sans adjuvant), les autres recevront le vaccin avec adjuvant.

Quelle est l’efficacité du vaccin contre la grippe saisonnière?
Le vaccin contre la grippe saisonnière est préparé 1 an à l’avance. On mélange les différentes souches des virus actifs dans la population. On effectue donc un calcul « probabiliste » de la meilleure composition vaccinale qui sera active pour l’hiver suivant. Le problème c’est que dans cet intervalle le virus a le temps de se transformer et d’échapper aux anticorps provoqués par le vaccin. D’où un vaccin d’efficacité variable selon les années. L’efficacité du vaccin contre la grippe saisonnière est comprise entre 25 et 60%. Elle est d’environ 60% chez les jeunes et de 40% chez les personnes âgées La vaccination diminue donc par 2 le risque d’attraper la grippe.

Quelle est l’efficacité du vaccin contre la grippe A (H1N1)?
Les virus sélectionnés pour le vaccin proviennent de la souche H1N1 responsable de la grippe espagnole de 1918 et de la souche H3N2 dérivée de la grippe de Hong Kong de 1968. On a rajouté également une souche de grippe B, moins virulent. Ainsi on espère une efficacité maximale.

Quels sont les effets indésirables du vaccin?
Les effets indésirables sont les suivants:

maux de tête (1 à 10% des cas)
sueurs (1 à 10% des cas)
douleurs musculaires et articulaires(1% et 10% des cas)
réaction cutanée sur le lieu d’injection: rougeur, gonflement, douleur, ecchymose, induration, qui disparaissent en 2 jours
affections hématologiques et du système lymphatique: baisse des plaquettes transitoire, ganglions
névralgie, fourmillements, convulsions, encéphalomyélite, névrite et syndrome de Guillain-Barré
inflammation des artères avec atteinte rénale transitoire dans de très rares cas
démangeaisons, urticaire, éruption de boutons

Au total: les accidents graves avec le vaccin grippal saisonnier sont exceptionnels et les inconvénients bénins plus fréquents. Il est toutefois difficile de savoir ce qui est réellement dû au vaccin.

A partir de quand faut-il vacciner les enfants?
Avant l’âge de 6 mois la vaccination n’est pas utile car l’immunité de l’enfant n’est pas encore bien installée (il bénéficie essentiellement des anticorps reçus de sa mère durant la grossesse). Au delà de l’âge de 6 mois, la vaccination se fait par demi-dose en 2 injections pour la grippe saisonnière. Pour la grippe A, une seule injection suffit au delà de l’âge de 23 mois, 2 injections en demi-dose entre 6 et 26 mois.

Faut-il se faire vacciner contre les 2 grippes?
C’est préférable, dans la mesure où les 2 virus sont très différents, et que la vaccination contre l’une ne protège pas contre l’autre. Il est toutefois nécessaire de respecter un délai de 3 semaines entre les 2 vaccins.

Au vu des risques, ne peut-on pas, alors, faire l’impasse sur le vaccin actuel?
C’est possible, mais c’est maintenant que le risque est le plus important. L’an prochain on aura plus de recul et moins besoin d’adjuvants, mais la grippe A (H1N1) sera déjà passée par là. De plus, il faut 15 jours pour que l’organisme réagisse au vaccin, et il n’est pas recommandé de se faire vacciner en période de pandémie. Raison de plus pour se faire vacciner au plus tôt! Se vacciner dès maintenant, c’est se protéger contre une deuxième vague épidémique en janvier prochain, et dont personne ne peut prédire la virulence.

Au final, faut-il se faire vacciner?
Beaucoup de polémiques ont eu lieu autour de cette question, notamment parce que le corps médical se posait la question. Il semble à présent bien établi qu’il y a plus de risques à subir les complications de la grippe A (1 cas sur 1000) que de subir les complications du vaccin (1 pour 100.000 voire plus).
Et puis, si vous êtes vacciné vous diminuez le risque de tomber malade et éviterez ainsi de contaminer votre entourage. En ce sens, il s’agit donc d’un acte solidaire.
La vaccination est donc conseillée.

rédaction par le Dr Loïc Etienne le 26 novembre 2009
dernière mise à jour par le Dr Loïc Etienne le 10 décembre 2009

Vrai/Faux: testez-vos connaissances sur la grippe saisonnière!

La grippe saisonnière commence sa grande tournée hivernale. Pour être sûr d'avoir les bons réflexes en cas d'infection, lancez-vous dans notre test vrai/faux!

vente alliances en ligne jeux gratuits

La vaccination est la meilleure protection contre la grippe.

Elle doit être renouvelée tous les ans car la protection du vaccin diminue après quelques mois.

De plus, la composition des vaccins peut varier d’une année à l’autre car les virus se transforment en permanence: on dit qu’ils mutent.

Chaque année, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) donne les recommandations sur les virus qui doivent composer le vaccin.

Vous pouvez vous faire vacciner chez votre médecin ainsi que dans les structures de santé (centres médicaux, dispensaires).

Les malades sont contagieux à partir du jour précédant l’apparition des symptômes et le restent jusqu’à cinq à sept jours après.

Certaines mesures d’hygiène simples peuvent contribuer à limiter la transmission de personne à personne.

Concernant le malade, dès le début des symptômes

Il est recommandé de:
– limiter les contacts avec d’autres personnes et en particulier les personnes à risque
– se couvrir la bouche à chaque fois qu’il tousse
– se couvrir le nez à chaque fois qu’il éternue
– se moucher dans des mouchoirs en papier à usage unique jetés dans une poubelle recouverte d’un couvercle
– ne cracher que dans un mouchoir en papier à usage unique jeté dans une poubelle recouverte d’un couvercle.

Tous ces gestes doivent être suivis d’un lavage des mains.

Concernant l’entourage du malade

Il est recommandé de:
– éviter les contacts rapprochés avec les personnes malades en particulier pour les personnes à risque
– se laver les mains à l’eau et au savon après contact avec le malade ou le matériel utilisé par le malade
– nettoyer les objets couramment utilisés par le sujet.

  • « La grippe n’est pas une maladie grave. » Faux!

La grippe est une maladie contagieuse qui guérit spontanément le plus souvent. Cependant, elle peut entraîner des complications sérieuses et être dangereuse pour certaines personnes fragiles. Elle est responsable d’un nombre variable de décès chaque année. Si vous avez un risque de développer des formes compliquées ou graves de grippe, il est recommandé de vous faire vacciner.

  • « Le vaccin contre la grippe saisonnière n’est pas efficace. » Faux!

Le vaccin n’assure pas une protection à 100 %, mais la vaccination contre la grippe (notamment des personnes particulièrement fragiles) permet de diminuer les risques de complications et de formes graves. La mortalité liée à la grippe a diminué avec l’introduction de la vaccination.

  • « Le vaccin contre la grippe est dangereux. » Faux!

Les effets indésirables des vaccins sont connus et il est bien plus dangereux d’avoir une grippe que de se faire vacciner.

acheter alligator belgique

J’ajoute qu’il pouvait ronfler en plein sommeil mais si j’entendais sa respiration quand il était éveillé, ce n’était qu’un petit filet.

Merci par avance de votre aide.

Bonjour SB,
Tout d’abord je souhaite vous dire que je suis vraiment désolée pour votre chat, j’imagine très bien votre souffrance causée par son absence!
Malheureusement je ne pourrai pas répondre à vos questions, seul le vétérinaire traitant pourrait essayer de vous apporter une réponse que vous chercher à comprendre. Le diagnostic ne se fait pas à la légère, il faut très souvent passer par des analyses approfondies, c’est d’ailleurs ce que je conseille de faire pour trouver la cause d’une maladie, d’un problème de santé. Trouvez la cause aide beaucoup dans l’adaptation du traitement.
Nous pouvons juste passer par des hypothèses mais la vraie réponse dont vous serez sûre à 100% est me semble-t-il impossible maintenant, malheureusement, sauf de passer par une autopsie, peut-être?
Cependant sachez que quand le chat présente une soif exacerbée (vous écrivez qu’il buvait énormément) cela pourrait nous amener vers la piste d’une insuffisance rénale mais cette soif aurait pu être provoquée également par les corticostéroïdes, une éventuelle tumeur n’est pas à exclure non plus. Vous pouvez essayer d’analyser ces éventualités avec votre vétérinaire.
Je suis désolée de ne pas pouvoir vous apporter plus d’aide mais sachez que cela m’est impossible.
Je vous souhaite bon courage et je vous envoie de pensées douces.

sur mes cinq chats deux ont eu un coryza sévère et les autres un coryza moins prononcé l’huile de pépins de pamplemousse a été un remède extraordinaire ainsi que les inhalations

merci pour vos precieux conseils

Merci beaucoup pour votre témoignage et votre gentil mot.
Je fais juste une correction qui peut amener les lecteurs à la confusion qui peut être dangereuse pour les chats: le produit dont vous parlez est bien l’EXTRAIT de pépins de pamplemousse (EPP) et NON l’huile.

La grippe intestinale n'est pas causée par le virus de la grippe. Elle ne se rapproche de la grippe que par ses symptômes: nausées, vomissements, maux de tête et fièvre. Dans le cas le plus courant, le virus responsable de la grippe intestinale est le rotavirus.

En termes strictement médicaux, la grippe intestinale devrait être désignée comme une gastro-entérite d'origine virale. (Les gastro-entérites d'origine bactérienne, salmonellose etc, seront plutôt désignées comme des « intoxications alimentaires »).

Le virus le plus fréquemment impliqué est le rotavirus (particulièrement impliqué dans la survenue des gastro-entérites infantiles). Le rotavirus peut résister en milieu extérieur lorsque la température se situe entre 4 et 20C°. Cette résistance au froid explique pourquoi les contaminations connaissent un pic au cours des mois d'hiver.

Le virus se transmet par contact avec des matières fécales. Le contact peut être indirect (une poignée de main peut suffire à une contamination).

Ingéré, il résiste à l'acidité gastrique et prolifère en détruisant la couche superficielle protégeant l'estomac et l'intestin grêle.

Les symptômes sont des diarrhées, des nausées, des douleurs abdominales, une fatigue et des vomissements qui surviennent en seulement quelques heures.

La gastro-entérite à rotavirus est une pathologie très courante l'hiver avec plusieurs centaines de milliers de contaminations chaque année. Un examen clinique et un questionnaire sur les symptômes subis par le patient sont généralement suffisants pour poser un diagnostic fiable. Le diagnostic peut être posé en cabinet par un médecin généraliste.

Utiliser un désinfectant hydro-alcoolique (detol par exemple) pour se nettoyer fréquemment les mains. Les personnes contaminées doivent être particulièrement prudentes avec les enfants et limiter les contacts physiques tant que les symptômes persistent. Il est particulièrement déconseillé aux personnes contaminées de préparer la cuisine.

Il existe depuis 2006 des vaccins prévenant les infections par le rotavirus dont l'efficacité est supérieure à 90% pendant 2 ans. Il est recommandé par les autorités de santé pour les nourrissons et les personnes fragiles.

Se soigner par les plantes

Avez-vous apprécié cet article?

rhume et transpiration
. Le tilleul et le sureau sont des herbes efficaces pour augmenter la transpiration.
Pour une tasse de thé, mettre deux cuillères à café de fleurs, ensuite ajouter de l'eau bouillante.
Cette boisson doit rester couverte dix minutes.
Boire la tasse avant d'aller dormir pour augmenter la transpiration.
Porter une pyjamas chaude et une couverture épaisse pour se chauffer.
Ainsi, l'infection peut être guérie aux les premiers stades.
. detail - rhume et transpiration

Entrer un commentaire Vos commentaires seront affichés après validation.

avez-vous besoin d'une prescription pour acheter du viagra en afrique du sud

achat alli pfizer

Auch lokal kann sich die Grippe in ihrer Prognose verschlechtern, wenn sie nicht richtig ausheilt. Im Bereich der Nase und Neben- sowie Stirnhöhle kann Sekretstau zu Schmerzen und chronischen Befunden führen. Im Bereich der abwärts gehenden Atemwege können die chronische Bronchitis oder Lungenentzündung die Prognose negativ beeinflussen.

Starke Beteiligung der Mandeln kann dazu führen, dass die Mandeln stark zerklüftet werden und in ihrer Funktion dann nicht mehr richtig einsatzfähig sind. Dann kommt es häufig zum mitunter problematischen Etagenwechsel zu Bronchien und Lunge. Auch ein Reizhusten, wie er oft zum Ende der Grippe auftritt, kann die Prognose verschlechtern, wenn er ein hyperreagibles Bronchialsystem verursacht.

Gegen Husten, Schnupfen und Schluckbeschwerden hilft das Inhalieren von Tee oder Salzwasser bei 42 bis 47 Grad. Akuter Schnupfen kann durch abschwellende Nasentropfen oder pflanzliche Präparate aus dem Fachhandel gelindert werden. Eine sanfte Alternative ist das Ausspülen der Nase mit lauwarmem Wasser oder Kamillentee. Bei starken Halsschmerzen empfiehlt sich Gurgeln mit Salbeitee oder Präparaten aus der Apotheke. Bewährt haben sich auch ätherische Öle und Lösungen aus verschiedenen Heilpflanzen wie Kamille, Melisse, Ingwer oder Anis. Hohem Fieber lässt sich unter anderem mit Wadenwickeln und kühlenden Auflagen entgegenwirken.

Im Zweifelsfall sollte allerdings der Notarzt gerufen werden, da bei hohen Temperaturen mitunter Lebensgefahr besteht. Ansonsten gilt: auf ein feuchtes Klima im Schlafraum achten. Zugluft oder Kälte sollten jedoch vermieden werden. Bei einer Grippe sollten vor allem der Brustkorb, die Füße und die Hals- und Nackenregion stets gut gewärmt werden.

Grippewelle 2016: Grippe-Symptome, Influenza-Therapien und Medikamente

Zahl der bestätigten Erkrankungen in der Vorsaison höher
Fieber, Kopfschmerzen, Gliederschmerzen: Die Grippewelle ist in vollem Gange. Nicht alle Regionen in Deutschland sind gleichermaßen betroffen. Laut Zahlen des Robert-Koch-Instituts (RKI) gibt es neben dem Osten aktuell auch eine Häufung der Influenza-Fälle in Baden-Württemberg, Nordrhein-Westfalen und Niedersachsen. Auch für Süddeutschland wird derzeit eine „deutlich erhöhte Influenza-Aktivität“ gemeldet. Wie aus den Wochenberichten des RKI hervorgeht, wurden für die siebte Kalenderwoche bundesweit 3.081 laborbestätigte Influenzafälle übermittelt. Damit hat sich die Fallzahl seit Oktober auf 13.290 summiert. In der vorangehenden Saison lag die Zahl der bestätigten Erkrankungen weitaus höher.

Verlauf der Grippewelle nicht vorherzusagen
Grundsätzlich lässt sich der Verlauf einer Grippesaison nicht vorhersagen. Zwar beginnt die Saison meist im Januar und dauert im Durchschnitt drei bis vier Monate, doch diesmal wurden bereits im Oktober erste Grippe-Fälle in Berlin und Brandenburg gemeldet. Meldepflichtig ist Grippe in Deutschland nicht. Die Arbeitsgemeinschaft Influenza (AGI) wertet die Meldungen von Haus- und Kinderarztpraxen aus, um zu sehen, wie viele Menschen sich damit infiziert haben. Allerdings geht nicht jeder Patient mit einer solchen Erkrankung zum Arzt und auch dort wird bei den entsprechenden Symptomen nicht immer festgestellt ob eine Grippe oder grippaler Infekt vorliegt. Die Dunkelziffer dürfte also in jeder Saison wesentlich höher liegen als die offiziellen Zahlen zeigen.

Besonders viele Schweinegrippe-Fälle
Eine Besonderheit der aktuellen Grippewelle liegt darin, dass sich nach ersten Erkenntnissen viele gesunde Erwachsene mit schwerer Grippe infizieren. Ursache dafür, dass es viel mehr Schweinegrippefälle als im Vorjahr gibt, ist laut dem RKI wohl die aktuelle Dominanz des erst seit 2009 zirkulierenden Virus A(H1N1)pdm09. Das H1N1-Virus ist vielen besser bekannt unter dem Namen „Schweinegrippe“. „Das Virus scheint auch bei jüngeren Erwachsenen und Personen ohne chronische Vorerkrankung mehr schwere Krankheitsverläufe zu verursachen als das A(H3N2)-Virus, das im Vorjahr verbreitet war“, erklärte die Influenza-Expertin des RKI, Dr. Silke Buda laut einer Meldung der Nachrichtenagentur dpa.

Unterschied zwischen Grippe und Erkältung
Da sich die Symptome in gewissem Maße ähneln, ist der Unterschied zwischen Erkältung und Grippe nicht allen Menschen sofort klar. Ein Punkt, an dem ganz deutlich wird, um was es sich handelt ist der Beginn: Eine Grippe tritt ganz plötzlich auf. Oft fühlt man sich morgens noch gesund und abends hat man plötzlich 40 Grad Fieber. In der Regel kommen Symptome wie Kopf-, Glieder- und Knochenschmerzen, Schüttelfrost sowie Husten und Schnupfen dazu. Die Betroffenen fühlen sich meist sehr krank. Ganz wichtig zur Selbstbehandlung bei Grippe und Erkältungskrankheiten ist, viel zu trinken und einige Tage Bettruhe. Die Erkrankung dauert meist fünf bis sieben Tage, Die Inkubationszeit beträgt laut RKI durchschnittlich ein bis zwei Tage.

Im Gegensatz zur Grippe beginnt eine Erkältung normalerweise schleichend mit Beschwerden wie Halskratzen oder Heiserkeit, später folgen Schnupfen und Husten. Oft ist schon nach ein bis zwei Tagen das Schlimmste überstanden. Nach etwa einer Woche sollten alle Symptome verschwunden sein.

Menschen aus Risikogruppen wird zur Impfung geraten
Ob eine Grippe-Impfung sinnvoll ist, muss jeder für sich selbst entscheiden. Nach Angaben des RKI kann sie selbst zu Beginn und im Verlauf der Grippewelle noch Schutz bieten. Gesundheitsexperten empfehlen Menschen aus Risikogruppen, sich impfen zu lassen. So wird Senioren ab 60 Jahren, Schwangeren, chronisch Kranken, Bewohnern von Alters- und Pflegeheimen sowie medizinischem Personal von der Ständigen Impfkommission (STIKO) zur Grippeschutzimpfung geraten. Letztendlich gilt jedoch bei der Grippe-Impfung Pro und Contra gegeneinander abzuwägen. (ad)

acheter du alli en pharmacie en france

Während einer Grippewelle sollten zudem die grundsätzlichen Hygieneregeln eingehalten werden. So empfiehlt sich das Tragen eines Mundschutzes, um einer weiteren Verbreitung der Erreger entgegenzuwirken. Ferner können häufiges Händewaschen mit Reinigungsseifen, die Desinfektion von Oberflächen und das Meiden eines zu engen Kontaktes zu erkrankten Personen das Infektionsrisiko deutlich reduzieren. Bei einer stationären Aufnahme werden Influenza-Patienten in der Regel für mindestens sieben Tage isoliert, um eine Ausbreitung der Erkrankung zu verhindern. Man spricht hier auch von einer Kohortenisolierung. Für das Personal in Krankenhäusern sowie in anderen medizinischen Einrichtungen und Heimen ist das Tragen von Schutzkitteln, Schutzbrillen und Einmalhandschuhen beim Umgang mit infizierten Personen obligat.

Influenza ("echte" Grippe) ist eine Infektionskrankheit, die durch Viren ausgelöst wird und deshalb oft als Virusgrippe bezeichnet wird. Sie zeigt ähnliche Symptome wie ein grippaler Infekt, ist jedoch durch eine rasche Verschlechterung und eine längere Erkrankungsdauer gekennzeichnet, während der weitere Komplikationen auftreten können.

Von der Ansteckung mit dem Influenzavirus bis zum Auftreten der ersten Symptome (Inkubationszeit) vergehen meist nur wenige Tage. Typisch für die Virusgrippe ist ihr plötzlicher Krankheitsbeginn. Nicht selten entwickelt sich aus einer vollständigen Beschwerdefreiheit innerhalb von zwei bis drei Stunden ein stark ausgeprägtes Krankheitsgefühl, das mit hohem Fieber (bis zu 41 °C), Kopf- und Gliederschmerzen, Schweißausbrüchen und Schüttelfrost einhergeht.

Neben den anfänglichen Beschwerden können im weiteren Verlauf der Influenzainfektion die folgenden Symptome auftreten:

  • Appetitlosigkeit
  • Heiserkeit, trockener Husten
  • Halsschmerzen, Schluckbeschwerden
  • tränende und schmerzende Augen
  • Durchfall, Erbrechen
  • Abgeschlagenheit

Das für die Virusgrippe charakteristische Fieber ist eine Abwehrreaktion des Körpers auf die Influenzaviren und hält in der Regel drei bis vier Tage an. Bei einem normalen Krankheitsverlauf erreicht es am zweiten Tag seinen Höhepunkt. Kommt es am dritten Tag zu einem erneuten Anstieg des Fiebers, ist die Ursache häufig eine zusätzliche bakterielle Infektion. Bakterien nutzen das geschwächte Immunsystem, um unter anderem die Lunge zu besiedeln, was zu einer Lungenentzündung führen kann.

Bei einem unkomplizierten Verlauf der Virusgrippe sind die meisten Symptome nach 7 bis 14 Tagen abgeklungen. Der oft als lästig empfundene Reizhusten sowie ein verminderter Appetit und eine eingeschränkte Leistungsfähigkeit können jedoch noch einige Wochen lang fortbestehen.

Wie unterscheiden sich die Symptome von Influenza von jenen eines grippalen Infekts?

Die Symptome von einer Virusgrippe (Influenza) sind deutlich stärker als die Symptome eines grippalen Infekts, der im Vergleich zur Influenza schneller abheilt und seltener zu Komplikationen führt. Während die Krankheitsanzeichen bei der Influenza plötzlich auftreten und schnell zu einer Verschlechterung führen, entwickeln sie sich bei einem grippalen Infekt deutlich langsamer und meist über mehrere Tage.

Häufig beginnt die Erkältung mit einer Entzündung der Rachenschleimhaut (Pharyngitis), die sich durch ein Kratzen im Hals, leichte Halsschmerzen, Heiserkeit und leichtem Husten bemerkbar macht. Oft handelt es sich um einen Husten mit schleimigem Auswurf. Im Gegensatz dazu ist der Husten bei der Influenza eher trocken, ohne Schleim und sehr schmerzhaft. Influenza-Betroffene leiden unter einem starken Hustenreiz, der mit starken Halsschmerzen und Schluckbeschwerden einhergeht.

A new Yeast Infection & Candida breakthrough that has already helped over 17,542 sufferers in New York and millions worldwide end their Yeast Infection or Candida is currently being attacked by large pharmaceutical companies.

This new breakthrough shared in this online video has helped sufferers cure their Yeast Infection or Candida with no side effects and end the need for prescription dugs. Best of all this can all be accomplished with just a few items found in your local grocery store.

However many angry and greedy pharmaceutical companies have requested government organizations in United States to ban the new groundbreaking online video that reveals how to naturally eliminate a Yeast Infection or Candida.

They claim it is against capitalistic practices and that it would destroy the pharmaceutical industry. They are afraid it will effect their bottom line and put them out of business.

Want to learn how to eliminate your Yeast Infection or Candida? Simply watch this video while you still can.

THIS IS AN ADVERTISEMENT AND NOT AN ACTUAL NEWS ARTICLE, BLOG, OR CONSUMER PROTECTION UPDATE

This is a general interest website containing articles about a wide variety of subjects. Many of these articles are what is commonly referred to as Advertorials.

The term "advertorial" is a combination of "advertisement" and "editorial" written in an editorial format as an independent news story, when in fact the advertisement may promote a particular product or interest. Advertorials take factual information and report it in an editorial format to allow the author, often a company marketing its products, to enhance or explain certain elements to maintain the reader's interest. A familiar example is an airline's in-flight magazines that provide an editorial reports about travel destinations to which the airline flies.

MARKETING DISCLOSURE: This website is a market place. As such you should know that the owner has a monetary connection to the product & services advertised and provided. The owner receives payment whenever a qualified lead. All of the information regarding the goods and services mentioned on this website is provided by the owner. The owner does not recommend or endorse any product or service advertised on this website.

fosamax pas cher maroc

vente alliance diamant occasion

- Symptômes: Raidissement des muscles de l'âne, en particulier ceux du cou, mais on le remarque plus facilement au niveau de la queue qui se lève et que l'on a du mal à rabattre.

- Le virus: herpès virus, moins contagieux que la grippe, même contamination que la grippe.

- Symptômes: Fièvre, toux modérée et jetage abondant. Provoque des avortements entre le 6e et le 11e mois de gestation, d'allure contagieuse.

1/le sarcoïde nodulaire, caractérisé par des masses rondes et fermes, sous la peau, de la taille d'une cerise;
2/le sarcoïde granulomateux, caractérisé par une prolifération volumineuse à travers la peau;
3/le sarcoïde verruqueux, caractérisé par des lésions plates de 4 à 5 cm de diamètre en général, à surface irrégulière;
4/le sarcoïde occulte, caractérisé par des lésions lisses, avec perte de poils. Il existe aussi des lésions mixtes. Ce type de verrue se rencontre sur tout le corps, avec cependant une localisation fréquente au niveau de l'ars, du ventre ou à l'intérieur des cuisses. Constituent les verrues les plus fréquentes chez les équidés.

Les poux ont un cycle de vie assez simple qui se passe entièrement sur l'hôte (stade de l'œuf, de la nymphe et de l'adulte). Le pou piqueur mesure environ un dixième de pouce de long et il est brun noisette avec un abdomen jaune et des barres transversales foncées. Il a une forme aplatie ainsi qu'une large tête ronde et des pattes minces. Ses œufs sont fixés aux poils et éclosent au bout de cinq à dix jours. Les nymphes commencent aussitôt à se nourrir et atteignent la maturité en trois ou quatre semaines.
Le pou suceur est d'une couleur gris sale et mesure environ un huitième de pouce de long. Il a un abdomen large qui contraste avec la tête longue et étroite. Les poux suceurs sont plus répandus que les poux piqueurs, et ils provoquent une irritation plus intense. Leurs pièces buccales leur servent à percer. Lorsqu'ils sont présents en grand nombre, ils peuvent provoquer une anémie. Leurs œufs sont fixés aux poils et éclosent au bout de 11 à 20 jours. Les nymphes commencent immédiatement à sucer du sang et complètent leur cycle de vie au bout de deux à quatre semaines.

Généralement un bon shampoing anti-poux "spécial équin" et les poux disparaissent.

Son rôle est très important, car c'est grâce à lui que votre compagnon pourra effectuer de grande balades avec vous, et se sentir bien dans ses "sabots". Il est conseillé de commencer à tailler ses sabots dès l'âge de 5 ou 6 mois, puis, en fonction de la qualité de ses sabots, du terrain sur lequel il vit et la fréquence des sorties, effectuer un parage tous les 2 ou 3 mois.

Ces visites sont très importantes car nos terrains sont particulièrement inadaptés à leurs pieds en raison de l'humidité qui crée des fourmilières (pourrissement du sabot dû à un champignon), et des silexs qui créent des abcès sous la corne du sabot et le font boiter. De plus, quand les ongles ne sont pas coupés depuis longtemps, ce sont les articulations et les tendons qui se trouvent affectés, ce qui cause des boiteries à vie.

La visite du maréchal ferrand permet de faire un contrôle des pieds de l'âne, leur état général, l'état des fouchettes.

Il est conseillé d'effectuer au moins deux ou trois visites par an. Le nombre de visite dépend de l'activité de l'âne, de sa corne.

Dans tous les cas, ne vous improvisez pas maréchal ferrand. Il s'agit d'un métier.

Certains maréchal ferrand ont tendance à parer le sabot de l'âne comme celui du cheval. L'arrière du sabot d'un âne doit être un peu plus élevé qu'un cheval. (pied un peu plus droit).

Les maladies du pieds:

La fente dans la paroi: elle s'ouvre et se ferme à chaque pas, ce qui occasionne un pincement des chairs, et amène la fente à s'agrandir. L'intervention d'un maréchal-ferrant permet d'empêcher la seime de continuer à remonter et à s'ouvrir. Provient d'un pied trop long, d'un éclatement de la corne (seime des prés) ou d'un déséquilibre alimentaire.

La bleime: contusion de la sole en talon.

La fourbure: inflammation des parties vives du devant du pied, qui attaque généralement les antérieurs.
Le sang afflue dans le sabot et la chair est violemment comprimée. L'animal a de fortes difficultés à marcher, il a de la fièvre et les sabots sont chauds.
Soignée à temps, elle guérit rapidement, mais négligée, elle peut devenir, chronique et entraîner un basculement de la 3ème phalange, qui perce la sole, la paroi peut se décoller, et entraîner la chute du sabot.
La fourbure est une affection grave. Il faut faire appel d'urgence à un maréchal-ferrant qui déterminera la gravité et agira en conséquence.
Les ânes ne sont pas très douillets, et on ne les fait pas forcément marcher tous les jours: on risque de ne pas s'apercevoir d'un début de fourbure, de ne pas la soigner, et de se retrouver ensuite avec un animal qui ne peut plus marcher, faute de s'en être aperçu à temps.
Les causes ordinaires de fourbure sont une alimentation trop riche (fourbure alimentaire), ou une marche forcée, surtout en terrain dur et par temps chaud (fourbure de travail), mais un long repos en écurie peut aussi en provoquer (mauvaise digestion par inactivité, difficultés circulatoires dues à l'immobilisme).
En attendant l'arrivée du maréchal-ferrant, décongestionner le pied par des bains d'eau courante (jet). Il faudra ensuite un anti-inflammatoire, des cataplasmes humides et frais et, en cas de fourbure alimentaire, mettre l'animal à la diète. Les ânes ont fréquemment des fourbures alimentaires.

La fourmilière: cavité dans le sabot, sous la sole ou la paroi, qui contient du pus ou du sang desséché. Une fourmilière peut provoquer une perte du sabot. ci dessous une fourmilière qui fait perdre 3 cm de la paroi du sabot.

vente alliance diamant occasion

achat alli en ligne pour l'emploi

  • les femmes enceintes, quel que soit le trimestre de la grossesse;
    • dysplasies broncho-pulmonaires,
    • mucoviscidose,
    • insuffisances cardiaques graves,
    • valvulopathies graves,
    • troubles du rythme graves justifiant un traitement au long cours,
    • maladies des coronaires,

  • Rester au lit
  • Boire beaucoup

Pour plus d'information, lire notre article sur les traitements de la grippe.

Sources:

Jedes Jahr werden wir von der sogenannten Grippewelle überrollt.

Gerade bei nasskalktem Wetter können sich die Grippeviren schnell vermehren. Wird eine Grippe (Influenza) auf die leichte Schulter genommen, kann sie sogar lebensbedrohlich werden.

Doch wo liegt der Unterschied zwischen einer richtigen Grippe und einer Erkältung? Wie vermeidet man eine Ansteckung und wie sollte man eine Grippe richtig behandeln?

Ist eine Schutzimpfung wirklich wirksam? Dieser Fachartikel über die sogenannte Influenza gibt Antwort auf alle Fragen.

Im Gegensatz zu einem grippalen Infekt handelt es sich bei der Grippe um eine Infektion mit den Influenza-Viren. Hier leitet sich der fachmedizinische Begriff Influenza ab.

Bei einem grippalen Infekt handelt es sich nur um eine Erkältung, mit einfachem Krankheitsverlauf. Auch eine Magen-Darm-Grippe hat nichts mit der Influenza zu tun. Hier sorgen verschiedene andere Erreger für Erbrechen und Durchfall.

Grippeviren sind sehr klein und befallen z. B. die Schleimhaut in der Nase. In dem feuchten Milieu vermehren sie sich rasend schnell. Eine Ansteckung mit den Viren erfolgt meistens über eine Tröpfcheninfektion. Werden die Tröpfchen über die Luft eingeatmet kann es zu einer Ansteckung kommen.

Außerdem können die Viren über Stunden außerhalb eines Wirts überleben, gerade bei niedrigen Außentemperaturen. Befinden sich die Viren auf anderen Gegenständen (z. B. Türklinken), kann es leicht zu einer Übertragung mit den Händen kommen. Laut der WHO (Weltgesundheitsorganisation) erkranken jährlich zwischen 10 bis 20% der Weltbevölkerung an einer Influenza.

Weltweit sind verschiedene Formen der Influenza-Viren bekannt. Diese lösen verschiedene Formen einer Grippe aus. Am gefährlichsten kann der Influenza-Virus Typ A werden, da er sich ständig verändert. Somit wird es immer schwieriger einer Infektion mit den Viren vorzubeugen. Gerade in dicht besiedelten Gegenden können sich die Grippe-Viren über die Luft leicht verbreiten. Aber auch bestimmte Risikofaktoren können eine Infektion mit den Viren begünstigen. Ebenfalls gibt es verschiedene Risikogruppen der Menschen, die sich schneller mit den Grippen-Viren anstecken können.

  • chronische Erkrankungen der Atemwege (Asthma, Bronchitis, Mukoviszidose, Lungenemphysem)
  • chronische Erkrankungen des Herz-Kreislauf-System
  • Stoffwechselerkrankungen (z. B. Diabetes)
  • Krebserkrankungen
  • hiv-Erkrankungen

  • ältere Menschen (über 65 Jahren)
  • Kinder
  • Schwangere Frauen
  • unterernährte Menschen