vente pariet belgique pharmacie

Lorsqu’une personne attrape le virus de la grippe, elle devient immédiatement contagieuse, et ce, même si elle ne présente aucun symptôme. La grippe peut par conséquent se propager sans qu’on s’en rende compte.

  • Toux sèche
  • Congestion nasale
  • Sécrétion nasale épaisse (jaunâtre/vert)
  • Manque d'appétit
  • Fatigue
  • Douleurs et courbatures
  • Mal de gorge
  • Eternuements
  • Diarrhée
  • Frissons
  • Fièvre élevée (plus de 39,5°C/103 °F)
  • Mal de tête intense
  • Apparition soudaine des symptômes

Remèdes contre la grippe et médicaments d’ordonnance

Les antibiotiques sont inutiles pour traiter la grippe car ils n’ont aucun effet sur le virus de l’influenza. C’est pourquoi les docteurs n’en prescrivent pas, à moins d’avoir une bonne raison pour le faire, par exemple une infection respiratoire.

Certains antiviraux sont parfois recommandés dans les cas de grippe très sévères. Ces médicaments ne sont toutefois pas sans effets secondaires.

L’oseltamivir, pris par voie orale en comprimés, sert à traiter les virus de l’influenza de types A et B. Il agit en prévenant la multiplication du virus.

Le zanamivir s’attaque également aux virus de l’influenza de types A et B en empêchant la prolifération des cellules virales. Il se présente sous forme de poudre à inhaler par la bouche.

Il existe plusieurs remèdes sans ordonnance (dits « en vente libre ») disponibles en pharmacie pour traiter les symptômes de la grippe.

Les analgésiques et les anti-inflammatoires comme le paracétamol (ou acétaminophène), l’aspirine ou l’ibuprofène constituent la base de la pharmacopée habituelle contre le rhume et la grippe. Il faut cependant les utiliser avec prudence afin d’éviter les surdoses.

Les sirops pour la toux aident à apaiser les toux sèches, irritantes ou grasses.
Les décongestionnants servent à dégager le nez ou les sinus bouchés. Plusieurs de ces produits ne peuvent être pris qu’à court terme en raison des effets secondaires ou de la persistance des symptômes.

Bien des gens préfèrent se tourner vers les produits naturels pour traiter les symptômes de la grippe; plusieurs plantes médicinales peuvent en effet leur procurer un soulagement.

L’échinacée est une plante couramment utilisée pour traiter les symptômes du rhume et de la grippe. Elle permet de renforcer le système immunitaire et d’accroître la résistance de l’organisme aux infections.

La recherche a démontré que l’échinacée, prise après l’apparition des symptômes de la grippe, réduit l’intensité et la durée (en nombre de jours) de l’infection.

Il existe aussi différents sirops pour la toux à base de plantes médicinales, qui contiennent par exemple des extraits de sapin frais pour les toux sèches ou irritantes, ou qui combinent lierre et thym pour les toux grasses.

Les vaporisateurs nasaux à base de plantes médicinales comportent un avantage non négligeable par rapport aux produits traditionnels du même type: l’organisme est moins exposé à la rhinite médicamenteuse causée par l’effet rebond.

achat en ligne decadron quebecoise

acheter pariet en france livraison 48h chrono

Es ist, als würde die Energie so schlagartig verpuffen wie die Luft aus einem angepiksten Luftballon. Plötzlich sind die Glieder schwach, der Körper fröstelt, der Hals kratzt. Wer noch am Tag zuvor im Fitnessstudio stolz den Beginn sportlicher Zeiten feierte, liegt schon am nächsten Tag flach im Bett. Der Auslöser: Grippeviren, die sich in den Schleimhäuten einnisten und das Immunsystem zu Höchstleistungen zwingen.

Für die meisten ist eine Grippe schlicht unangenehm. Etwa eine Woche zehren Fieber und Husten am Körper, auch zwei bis drei Wochen nach der Genesung kann ein dumpfes, schlappes Gefühl den Erkrankten allen Elan nehmen. Dann allerdings kehrt der Körper zu alten Kräften zurück. Für manche jedoch bedeutet die Infektion weit mehr als das.

Mit dem Alter, einer Schwangerschaft oder Erkrankungen wie Asthma, Diabetes und Multipler Sklerose steigt das Risiko, dass die Grippeviren gefährliche Komplikationen mit sich bringen, zum Beispiel durch eine zusätzliche bakterielle Lungenentzündung.

In einem durchschnittlichen, deutschen Grippejahr sterben laut Schätzungen des Robert Koch-Instituts (RKI) etwa 8000 Menschen an den Folgen einer Infektion. Wie viele es genau sind, hängt von der Stärke der Grippewelle ab. Die Erreger sind extrem wandelbar, jedes Jahr werden andere Formen der Viren von Mensch zu Mensch weitergegeben. Sie sind verschieden aggressiv und ansteckend, außerdem sprechen sie unterschiedlich auf Medikamente und Impfstoffe an.

Wie stark die Grippewelle dieses Jahr wird, lässt sich noch nicht abschätzten. Das RKI meldet in seiner aktuellen Statistik noch keine Grippefälle (Anm.d.Red.: Inzwischen hat das RKI die Zahlen aktualisiert: Zum 20. Februar 2013 gab das RKI bekannt, dass es sich um eine starke Grippesaison 2012/2013 handelt ) In der Regel startet die Erkrankungswelle erst im Januar oder Februar, bis dahin grassieren vor allem harmlosere Erkältungsviren. Wer umgangssprachlich von der Grippe spricht, meint meistens den von verschiedenen Viren ausgelösten grippalen Infekt. Die echte Grippe, für die Influenzaviren verantwortlich sind, verläuft dagegen schwerer.

Vor allem für immungeschwächte Menschen ist es wichtig, schon jetzt vorzusorgen: Das Risiko für den Einzelnen kann sehr hoch sein - ganz unabhängig davon, wie stark die Grippewelle dieses Jahr ausfällt. Wer sich früh wappnet, kommt eher gesund durch die Saison.

Vorsorge durch Impfen und Hygiene

Ein Stück weit ist eine Ansteckung Pech: Eine virusbelastete Türklinke, eine unbedachte Bewegung der Hand an Mund oder Nase können ausreichen, schon verbreitet sich das Virus in den Atemwegen. Wahrscheinlich ist eine Infektion über Tröpfchen, die beim Sprechen oder Husten eines Erkrankten in die Luft gelangen. Mit ein paar einfachen Vorsichtmaßnahmen allerdings lässt sich eine Infektion vermeiden. So passieren etwa drei von vier Übertragungen des Virus im Haushalt. Sind Familienmitglieder erkrankt, hilft schon häufiges Lüften, um einen Teil der in der Luft wabernden Viren zu verbannen.

Wer auf Nummer sicher gehen möchte, sollte sich außerdem gegen das Virus impfen lassen. Für gefährdete Personengruppen, also für Menschen ab 60, für Schwangere ab dem vierten Monat und für Menschen mit Vorerkrankungen empfiehlt die Ständige Impfkommission (Stiko) die Impfung. Auch wer im Gesundheitswesen arbeitet, sollte sich impfen lassen - zu seinem eigenen Schutz und dem der betreuten Personen. Dasselbe gilt seit dem Auftreten der Vogelgrippe für Personen mit direktem Kontakt zu Geflügel und Wildvögeln.

Bei gesunden Kindern, Jugendlichen und Erwachsenen unter 60 Jahren hingegen ist das Risiko überschaubar, die Stiko empfiehlt die Impfung daher nicht ausdrücklich. Das bedeutet jedoch nicht, dass eine Immunisierung vollkommen abwegig ist: Der Impfstoff gilt als gut verträglich, Nebenwirkungen wie eine Rötung der Einstichstelle klingen in der Regel nach ein bis zwei Tagen wieder ab. Wer sich impfen lassen möchte, sollte seinen Arzt ansprechen. Auch bieten viele Arbeitgeber ihren Angestellten Impfungen an, um Infektionswellen im Betrieb zu vermeiden.

Nach dem Pikser dauert es etwa 10 bis 14 Tage, bis sich der volle Schutz aufgebaut hat. Gerade gefährdete Personen sollten sich deshalb rechtzeitig - am besten noch im Oktober oder November - impfen lassen. Einen hundertprozentigen Schutz kann jedoch auch die Spritze nicht bieten. Zwar versuchen Forscher jedes Jahr, den Impfstoff an die aktuellen Virustypen anzupassen. Allerdings können die prognostizierten Viren von den zirkulierenden abweichen. Auch kann es sein, dass gerade bei älteren Menschen das Immunsystem auf die Impfung nicht mehr so gut mit der Bildung von Antikörpern reagiert. Infizieren sich Geimpfte, verläuft die Grippe aber in der Regel milder.

suprax pas cher france canada coupe du monde

pariet pas cher france canada coupe du monde

Le spray nasal Nasacort Allergo par exemple contient de l’acétonide de triamcinolone, un glucocorticoïde. L’acétonide de triamcinolone a fait ses preuves chez l’adulte pour le traitement des problèmes allergiques touchant particulièrement le nez. Il soigne les symptômes de la rhinite saisonnière allergique tels que nez bouché, démangeaisons et éternuements.

En cas de rhume des foins, adressez-vous en premier lieu à une pharmacie. Vous y obtiendrez les produits appropriés pour soulager les symptômes du rhume des foins. Il est toutefois recommandé de consulter un médecin dans les cas suivants:

problèmes de vision

gonflement important des paupières

maux de tête, fièvre

sécrétions nasales jaunâtres

symptômes qui persistent plus de 5 jours après le début du traitement

Il est également recommandé de consulter un médecin pour effectuer un test d’allergie afin de savoir précisément à quoi l’on est allergique.

Rhume des foins: collyres

Il existe des collyres spéciaux contenant des principes actifs antiallergiques qui permettent d’atténuer les symptômes de la conjonctivite allergique. Les collyres contenant du cromoglycate de sodium sont bénéfiques pour les yeux qui pleurent: ils soulagent les personnes touchées en bloquant la surproduction de liquide lacrymal.

Le collyre Opticrom Allergo contient également du cromoglycate de sodium. Ce principe actif appartient au groupe des stabilisateurs des mastocytes, qui jouent un rôle essentiel dans le traitement du rhume des foins. Le mode d’action des stabilisateurs des mastocytes est très simple: ils s’accumulent dans les mastocytes et empêchent ainsi la libération de l’histamine et d’autres substances inflammatoires telles que les prostaglandines, à l’origine des symptômes allergiques.

1) ACONITUM NAPELLUS

3) ARSENICUM ALBUM

achat pariet 20mg tablets

Les symptômes grippaux diffèrent des symptômes du rhume. La grippe se manifeste la plupart du temps par une fièvre, des maux de tête, un vague endolorissement musculaire ou une extrême fatigue. Vous vous demandez si un rhume ou la grippe est responsable de vos symptômes? Pour répondre à cette question, utilisez notre outil « Est-ce un rhume ou la grippe », il vous permettra de reconnaître la différence.

Il arrive que l'évolution de la grippe entraîne de graves problèmes de santé pour quelques personnes (c'est ce que l'on nomme des complications). Grâce à notre outil « Courez-vous le risque de complications grippales? », vous serez en mesure d'évaluer votre risque de complications.

Fièvre, frissons et courbatures sont de retour! Avec 527 consultations en raison d’un syndrome grippal pour 100 000 habitants, l’épidémie hivernale de grippe s’est bel et bien installée dans l’Hexagone. Cette année, le virus A prédomine et touche une population plutôt jeune. Santé sur le net fait le point sur l’épidémie en cours.

Chaque semaine, Santé Publique France publie un bulletin épidémiologique de la grippe. En semaine 51 (18 au 24/12/2017), la France avait franchi le seuil épidémique. Le bulletin de la semaine 52 (25 au 31/12/2017) confirme et affine la situation. On apprend notamment dans ce bulletin que:

  • les syndromes grippaux ont été responsables de 11 462 passages aux urgences (dont 1 251 hospitalisations) et 17 % des consultations SOS médecins, une forte augmentation par rapport à la semaine d’avant;
  • 434 cas ont dû être admis en réanimation depuis le début de la surveillance (06/11/2017);

À savoir! L’épidémiologie se définit comme l’étude de la distribution et des déterminants d’une maladie dans des populations humaines, dans le but d’améliorer la lutte contre cette maladie.

Depuis début novembre, on rapporte donc 434 cas graves de grippe. 77 % des malades présentaient des facteurs de risque (diabète, asthme, immunodépression, obésité, grossesse, nourrissons…), 56 % n’étaient pas vaccinés. On déplore 31 décès.

D’après Santé Publique France, l’impact de la grippe sur les personnes de plus de 65 ans semble plus limité cette année.

Face à cette situation révélée par le bulletin épidémiologique, les hôpitaux ont activé le niveau 2 du plan « épidémies hivernales ». Ce plan, qui prend aussi en compte les épidémies de gastro-entérites et de bronchiolites, permet de faire face à l’afflux de patients dans les structures hospitalières. Il comprend une série de mesures comme les sorties anticipées de malades lorsque cela est possible, la déprogrammation d’opérations non urgentes, l’ouverture de lits ou encore le regroupement des patients grippés.

Depuis le début de la surveillance, les prélèvements effectués sur les malades démontrent une nette prédominance du virus grippal de type A. Dans le détail, les Français doivent faire face à:

  • 77% virus de type A: 57% A(H1N1), 10% A(H3N2) et 10% non sous-typés;
  • 23% virus de type B: 15% virus B/Yamagata, Sources

Le meilleur moyen de prévenir la grippe saisonnière est de se faire vacciner chaque année, mais de bonnes habitudes de santé comme se couvrir la bouche/nez et se laver les mains le plus souvent peuvent aider à prévenir la propagation des germes. Voici 5 conseils qui vous permettront d’éviter la grippe saisonnière qui s’annonce en France.

Le meilleur moyen d’arrêter la propagation de la maladie reste la pratique du lavage des mains et la désinfection. Les germes se propagent souvent lorsqu’une personne touche quelque chose qui est contaminé par des germes. Utiliser un désinfectant pour les mains, se laver les mains avec de l’eau et du savon ou utiliser des lingettes désinfectantes aidera à réduire l’exposition aux germes infectieux.

Le meilleur moyen pour se protéger de la grippe reste la vaccination. Crédit photo: REUTERS/Eric Gaillard

Évitez tout contact étroit avec les personnes malades. Éviter les poignées de main et les baisers. Lorsque vous êtes malade, si possible restez à la maison, cela aidera à prévenir la propagation de votre maladie aux autres.

Couvrez-vous la bouche et le nez avec la main ou un mouchoir en toussant ou en éternuant. Cela peut empêcher ceux qui vous entourent de devenir malades. Et si vous voulez vous toucher les yeux, le nez ou la bouche, lavez d’abord vos mains.

Crédit photo: Doctissimo

Avoir de l’énergie pour combattre les germes

Buvez beaucoup d’eau, mangez sainement et dormez suffisamment. Ces trois choses sont vitales pour votre santé globale. Vous donnerez à votre corps un coup de pouce sur les habitudes saines et la capacité de combattre les germes que vous rencontrez quotidiennement.

L’autre chose importante est d’avoir des médicaments à portée de main. Il existe également des médicaments antiviraux contre la grippe qui peuvent être utilisés pour traiter et prévenir la grippe. S’attaquer immédiatement à ces symptômes aidera à diminuer la durée de la maladie.

L’épidémie de grippe saisonnière qui frappe l’hémisphère Nord cette année se révèle être particulièrement sévère avec un taux de mortalité en forte progression, notamment chez les jeunes. Le point en France, aux États-Unis et au Canada.

par Alexandre Gagné

vente pariet belgique pharmacie

Les problèmes allergiques sont souvent la conséquence d’un organisme intoxiqué et affaibli.

Il faut donc nettoyer le foie et adopter une hygiène alimentaire vitalisante, c’est à dire largement composée de fruits et légumes crus.

Il faudra penser à faire un usage régulier, par exemple une fois par semaine, d’un laxatif naturel comme le jus de pruneaux accompagné de charbon et d’argile afin de maintenir les intestins dans un état de propreté optimum.

Et comme l’état de la flore intestinale est primordial dans les troubles allergiques, il conviendra de la régénérer chaque mois en faisant une cure de dix jours de ferments probiotiques.

Les grands « remèdes » alimentaires sont:

→ les œufs de caille,

→ le miel de sapin,

Mais il faut surtout éviter les aliments qui amènent de l’histamine, c’est-à-dire:

→ les boissons et aliments fermentés,

Par ailleurs, les aliments libérant l’histamine ou ses précurseurs sont à réduire, tout au moins pendant la saison. Ce sont:

vente cymbalta comparaison

pariet pas cher paris nice

Entrez la date de la première journée de vos dernières règles et la durée moyenne de votre cycle

Inscrit le:
28 sept. 2010

Inscrit le:
18 nov. 2008

Inscrit le:
16 mai 2011

Inscrit le:
21 mai 2011

Inscrit le:
12 mai 2011

Inscrit le:
10 mai 2011

Inscrit le:
18 nov. 2008

Inscrit le:
18 nov. 2008

Inscrit le:
21 mai 2011

achat parietti francis

• Méfiez-vous des maux de gorge. La congestion nasale peut conduire à mucus se jetant en arrière dans la gorge. Cela peut conduire à la toux, qui peut entraîner à son tour les maux de gorge.

• Demander à quelqu'un d'inspecter l'intérieur des narines. Peau enflée ou décolorée peut être une bonne indication d'une réaction allergique. Coup d'oeil pour la peau qui semble anormalement, rose, bleu ou rouge.

• Recherchez les signes associés à la rhinite allergique. Symptômes physiques communs incluent sombres et soutenues des anneaux poches ou les rides autour des yeux. Ces symptômes sont le résultat de la congestion des sinus chroniques, qui est souvent provoquée par une allergie au rhume des foins.

• Demandez à votre médecin d'effectuer un test de sang pour mesurer le volume d'éosinophiles. Ces globules blancs fluctuera lorsque votre corps subit une forme quelconque d'une réaction allergique.

• Avoir un test cutané effectué une fois que vous avez déterminé que vous êtes en fait atteint d'une réaction allergique. Un test cutané est souvent le meilleur moyen de savoir quels facteurs environnementaux particuliers contribuent à votre réaction allergique.

• Connaître les antécédents médicaux de votre famille. Il est possible qu'autres membres ont connu des éruptions cutanées fréquentes ou récurrentes. Si il y a d'autres avec le même problème dans la famille, vous pouvez souffrir d'eczéma. Personnes atteintes d'asthme ou rhume des foins sont plus susceptibles de souffrir d'eczéma. D'autres symptômes de l'eczéma sont la rougeur, peau écailleuse qui devient croustillante après grattage, de petites cloques et d'infections.

• Coup d'oeil à l'apparition de l'éruption. Démangeaisons cutanées qui sont circulaires de petites bosses dans le cercle peuvent résulter d'un Granulome annulaire (une condition chronique associée à des problèmes de thyroïde) ou une infection de teigne. Les deux sont susceptibles d'apparaître sur les mains et les bras avant de s'étendre à d'autres parties du corps.

• Faites attention à la taille de l'éruption. Une grande éruption irritante qui est presque parfaitement circulaire et apparaît sur la poitrine ou dos (avant de s'étendre) indique la possibilité de souffrir de Pityriasis rosé de Gibert, une affection causée par un virus non contagieuse.

• Analyser vos activités durant les dernières 24 à 48 heures. Une éruption cutanée qui s'accompagne d'une sensation de brûlure peut indiquer l'exposition au soleil, un irritant chimique ou une allergie à un aliment nouveau ou la médecine. Si vous avez engagé dans des activités qui peuvent être liées à ces symptômes, vous devriez examiner tout d'abord ces possibilités.

• Coup d'oeil à la propagation de l'éruption. Une éruption cutanée qui semble apparaissent et disparaissent sur différentes parties du corps sans autres symptômes sauf les démangeaisons peut-être indiquer une éruption virale. Généralement, ceux-ci disparaissent d'eux-mêmes après quelques jours et ne nécessitent aucun autre traitement qu'une crème pour soulager les démangeaisons.

On a pas assez études de sécurité (sur les médicaments en vente libre), surtout pour les enfants âgés de moins de 2. Jeunes enfants métaboliser les médicaments différemment des enfants plus âgés ou les adultes, donc il y a risque de surdosage.

ampicillin pas cher vol

vente pariet belgique pharmacie

Envie obsessionnelle de fumer: 2 semaines et plus
Pourquoi?
Il existe toutes sortes de raisons: production d’endorphines encore insuffisante, situations de vie déplaisantes, petite voix intérieure négative qui fait douter, etc.

Comment s’en défaire?
Pratiquez les exercices de la section « C’est décidé: j’arrête! ». Ils vous entraînent à accepter vos pensées, mais sans les suivre! Bouger aide énormément aussi.

Irritabilité: variable
Pourquoi?
Privé de sa drogue, le corps réagit par un stress de privation qui peut provoquer l'impatience, l'irritabilité et la colère.

Comment s’en défaire?
Faites des activités que vous aimez et riez le plus souvent possible.

Pression au niveau des yeux et de la tête: variable
Pourquoi?
L'organisme est en manque de nicotine, ça crée de la tension.

Comment s’en défaire?
Détendez-vous. De grandes inspirations, des étirements ou des massages de tête font vraiment du bien.

Cessez de combattre. Prenez plutôt conscience de ce qui se passe en vous lorsque vous avez envie de fumer.

Évaluez votre confiance en vos capacités à ne pas fumer face à toutes sortes de situations de la vie de tous les jours. Vous pourriez être prêt pour la prochaine étape!

Aide par Téléphone
1 866 JARRETE (527-7383)

Vous souhaitez parler à quelqu’un pour vous aider à arrêter de fumer? Les spécialistes de la ligne J’ARRÊTE seront à l’écoute de vos besoins, sans vous juger.

achat pariet pas chere

pariet pas cher france canada coupe du monde

Les signes suivants: craquements, dérobements, sensation d’accrochage, pseudo-blocage ne présentent pas d’intérêt pour le diagnostic. Mais ils peuvent être très gênants.

Plus tard, une amyotrophie de la cuisse et des fessiers peut parfois survenir.

Grippe, gastro, rhume: Ces maladies dont on se passerait bien en hiver…

C’est au cœur de l’hiver que se développent toutes sortes de maladies aussi encombrantes que contagieuses. Infections respiratoires, gastro-entérite ou grippe font chaque année partie du quotidien de milliers de Français. Quels en sont les symptômes et comment les soigne-t-on?

Le froid, la fatigue ou encore le stress entraînent chaque année le développement de nombreuses maladies. Les différences de température et l’humidité sont souvent propices aux infections respiratoires: rhume, infection de la gorge, angine… Retour sur ces maladies et sur les moyens de les éviter.

Le rhume ou rhinopharyngite est une infection très fréquente du nez (ou plus précisément des fosses nasales) et de la gorge, causée par un virus. Le rhume peut provoquer un mal de gorge, des éternuements, une sensation de nez bouché (congestion nasale), un écoulement nasal et de la fièvre. Ses symptômes peuvent persister entre cinq à sept jours, deux semaines maximum. L’air est plus sec en hiver, la muqueuse du nez est aussi plus fragile et, par conséquent, plus vulnérable aux virus.

La façon la plus sûre de ne pas attraper un rhume est de veiller à ne pas affaiblir son système immunitaire en pratiquant régulièrement une activité physique et en mangeant équilibré, varié et suffisamment. L’hiver n’est pas forcément la meilleure période pour commencer un régime… dernier conseil: éviter les personnes malades car le rhume est extrêmement contagieux.

Les maux de gorge sont souvent dus une inflammation des tissus de la gorge (pharynx) qui entraîne l’irritation ou l’assèchement de la gorge. Dans 80 % à 90 % des cas, le mal de gorge est causé par un virus. Plus rarement, dans 10 % à 15 % des cas, il est le résultat d’une infection bactérienne. Les infections de la gorge sont souvent accompagnées de fièvre, de difficultés à respirer et à avaler et d’une salivation excessive. La plupart des maux de gorge, bien qu’inconfortables, s’atténuent d’eux-mêmes en 5 à 7 jours.

L'angine est une inflammation d'origine infectieuse des amygdales, voire de l'ensemble de l'oropharynx. Elle se détecte très souvent par des maux de gorge accompagnés de fièvre quelquefois élevée, de frissons, de courbatures, ou de maux de tête. Elle est d’origine virale 9 fois sur 10 et bactérienne 1 fois sur 10. Lorsqu’elle est virale, on ne traitera que les symptômes comme le mal de tête, de gorge et la fièvre. Dans le cas d’une angine d’origine bactérienne, la maladie est traitée par antibiotiques. Le streptocoque β-hémolytique du groupe A est la principale bactérie à l’origine des angines.

Le virus ou la bactérie est transmis par l’air, lors de toux ou d’éternuements, par contact physique ou par contact avec des objets eux-mêmes contaminés par des sécrétions du nez ou de la gorge. Pour limiter la contagion, il est recommandé de se laver les mains régulièrement et d’aérer les espaces de vie.

La bronchite aiguë est une inflammation des bronches causée le plus souvent par un virus et qui ne nécessite pas, en règle générale, de traitement par antibiotiques. Chaque année, dix millions de bronchites aiguës sont diagnostiquées en France, surtout en automne et en hiver. Les enfants et les nourrissons ne sont pas épargnés.